Erreur de configuration, le Cloud de Meraki perd des données clients

CloudDSIEditeurs de logicielsProjetsSécurité

Meraki, propriété de Cisco, a admis avoir perdu des données clients, suite à une erreur de configuration sur son service Cloud.

C’est un coup dur pour les clients et une mauvaise publicité pour Meraki. En effet, la filiale de Cisco a admis avoir perdu des données clients à la suite d’une erreur de configuration de sa solution Cloud. Pour mémoire, Meraki a été acquise en 2012 par l’équipementier pour 1,2 milliard de dollars et se veut un spécialiste des technologies Cloud pour le réseau (WiFi, switch, passerelles de sécurité,…).

La communication de crise a été dévolue à la maison mère qui a indiqué dans un message, « le 3 août 2017, notre équipe d’ingénieurs ont effectué une modification configuration qui ne convenait pas sur notre service de stockage objet hébergé en Amérique du Nord. En conséquence, les données téléchargées avant 11 h 20 (heure Pacifique) le 3 août ont été supprimées ». Le communiqué continue dans une volonté de rassurer, « nos équipes d’ingénieurs ont travaillé ce week-end pour savoir quelles données sont récupérables ». Dans le même temps, Cisco travaille « sur des outils pour que les clients sachent quelles données ont été supprimées ».

Plaidoyer pour un backup Cloud à Cloud

Les entreprises concernées ont déjà une idée de l’impact de l’erreur de configuration, car Cisco a indiqué qu’elle avait touché « Enterprise Apps ». De plus, les sociétés vont voir disparaître les services vocaux de leur parc téléphonique. Les entreprises vont devoir réenregistrer des messages d’accueils, intégrer les logos, les musiques d’attente. Toutes ces tâches, dévolues au Cloud de Meraki.

Cette affaire met en lumière la problématique de la perte de données des services Cloud. Plusieurs interruptions de service suite à des erreurs humaines ont montré que les solutions Cloud n’étaient pas invincibles. Plusieurs spécialistes plaident pour la mise en place d’un service de sauvegarde de Cloud à Cloud pour éviter ce problème. Des sociétés comme Cisco devraient être capables de mettre en place ce type d’outils de backup en cas de dysfonctionnement.

A lire aussi :

Cisco Live : One Software, Meraki pour entreprises et Cloud hybride au menu

SD-WAN : Cisco s’empare de son concurrent Viptela

crédit photo © dotshock – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur