L’État rend Open Source trois de ses simulateurs

LogicielsOpen SourceProjetsRégulations
2 82 Donnez votre avis

Carte grise, gratification des stagiaires, intérêts moratoires… L’ouverture, le 13 octobre 2016, des codes sources de trois simulateurs de l’administration sera accompagnée d’un hackathon.

Après le calculateur d’impôts de Bercy en avril dernier, trois moteurs de simulation vont être rendus Open Source, ont annoncé Etalab et la Direction de l’information légale et administrative (DILA).

– Le premier simulateur permet d’estimer le coût de certification d’immatriculation (carte grise). Ce coût variant en fonction de la localisation et du type de véhicule.
– Le second simulateur offre la possibilité de calculer la gratification minimale légale d’un stagiaire, en fonction du nombre d’heures travaillées.
– Le troisième moteur de simulation, celui des intérêts moratoires des marchés publics, permet d’évaluer le montant des intérêts dus par un organisme public à un prestataire, en cas de retard.

Hackathon de contribution au code source

L’ouverture des trois simulateurs, le 13 octobre prochain, sera accompagnée d’un hackathon (#CodeGouv, les inscriptions sont ouvertes) organisé à La Paillasse, à Paris. La journée commencera par une présentation technique des codes sources. Les participants présenteront ensuite leurs projets (contribution au code source, développement de nouveaux prototypes). Il travailleront en groupe jusqu’à 17 heures. En fin de journée, les projets seront restitués aux équipes d’Etalab (la mission en charge de l’Open Data en France), de la Dila et du portail Service.public.fr.

Etalab recommande à d’autres administrations éditrices de simulateurs d’en ouvrir le code source.

Lire aussi :

Les États-Unis affûtent leur projet Open Source, la France aussi

Le code source des logiciels de l’administration librement accessible

crédit photo © Leszek Glasner / shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur