Les États-Unis veulent créer une armée de 4 000 cybersoldats

CyberguerreRégulationsSécurité
Armée troupes © Yanugkelid - Shutterstock
6 3 2 commentaires

Un vaste programme est en cours de mise au point au sein de l’armée américaine, avec comme objectif la formation de 4 000 soldats spécialisés dans la cyberguerre.

La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) indique souhaiter mettre un place un contingent de 4 000 soldats formés aux techniques de la cyberguerre.

Dans le cadre d’un programme expérimental du nom de Service Academy Cyber Stakes, 50 militaires sont aujourd’hui en cours de formation, rapporte ScienceBlog. Le mouvement devrait toutefois s’accélérer par la suite, puisque le cap des 4000 ‘cyberfantassins’ sera franchi en 2017.

Attaquer et protéger

Des experts de la sécurité et du hacking sont chargés d’apprendre aux soldats des techniques de rétro-ingénierie sur des applications ou documents, mais aussi des méthodes permettant de trouver des failles dans des logiciels et de les exploiter.

Les cybermilitaires devront également être en mesure de connaître le modus operandi des ennemis en termes de piratage informatique, afin de mieux contrer leurs attaques. Enfin, la cryptographie sera au programme de ces soldats d’un nouveau genre.

Les US prêts pour la cyberguerre

Ces cybersoldats pourraient être engagés en soutien dans des conflits traditionnels, mais probablement aussi dans les guerres électroniques à venir, qui risquent fort de se montrer aussi courtes que discrètes, sans toutefois rien perdre de leur potentiel destructeur.

Un État privé de ses moyens informatiques – technologie aujourd’hui présente absolument partout – se retrouverait en effet littéralement catapulté au Moyen Âge. En ce sens, les États-Unis montrent qu’ils comprennent et prennent très au sérieux ce type de menace.

Crédit photo : © Yanugkelid – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – La high-tech dans les transports


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur