Un étudiant se lance un défi et met 88 ordinateurs de son école HS

CyberguerreSécurité
crédit photo © olly – Fotolia.com
4 54 3 commentaires

88 postes de travail de l’Estaca, une école d’ingénieurs de Laval, ont été mis hors jeu par un pirate en herbe, qui les a infectés avec un virus.

Il voulait se faire une « poussée d’adrénaline ». Cet étudiant de 21 ans va être servi, puisqu’il comparaîtra devant la justice en mai prochain, pour avoir endommagé 88 ordinateurs de son école. Un préjudice estimé à 250 000 euros, qui lui vaudra probablement une condamnation… et quelques difficultés futures pour trouver un emploi (encore que).

Élève en quatrième année de l’école d’ingénieur Estaca de Laval, l’étudiant a diffusé un virus létal sur les ordinateurs de son école, via une simple clé USB, explique France Bleu Mayenne. Et pour le fun donc.

Incompétence en cascade

Au-delà de l’inconséquence de l’élève, des défauts importants apparaissent ici. Défaut de sécurisation des machines tout d’abord, dont les ports USB n’étaient pas verrouillés. Un souci probablement lié à des manques de moyens de l’équipe IT de l’école. Sans compter que l’antivirus ne semble pas s’être montré bien efficace.

Les experts informatiques de l’école se sont toutefois rattrapés en mettant la main sur le coupable au terme de seulement 10 jours d’enquête. Ce qui montre cette fois-ci l’amateurisme du pirate en herbe, qui n’a pas su dissimuler ses traces.

Le futur ingénieur risque fort de voir ses études au sein de l’Estaca se terminer prématurément. Maigre consolation, cette école n’œuvre pas dans le secteur de l’IT, mais dans l’aéronautique et la construction automobile.

À lire aussi :

Les livraisons de Deliveroo détournées par des pirates affamés
PoisonTap : piratez PC et Mac avec un Raspbery Pi Zero
Pirater les machines à voter US n’est pas si difficile

Crédit photo : © olly – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur