Eugene Kaspersky craint pour les infrastructures nationales critiques

CyberguerreMalwaresPolitique de sécuritéSécurité

Une attaque sur des systèmes critiques comme l’énergie, les télécommunications ou le transport aurait des conséquences graves, assure Eugene Kaspersky.

Les infrastructures nationales critiques – énergie, télécommunications, transport – seront de plus en plus ciblées par les pirates, assurent Eugene Kaspersky sur la scène du CeBit Australia, qui se déroule cette semaine à Sidney.

Les systèmes SCADA (système d’acquisition et de contrôle de données) ne sont souvent pas sécurisés. Du moins pas suffisamment pour faire face aux nouvelles menaces. Les systèmes SCADA auraient été branchés un peu vite sur la Toile, sans que la sécurité et les process aient été adaptés. Et de citer des cas d’attaques de mines en Sibérie et sur le réseau d’électricité en Ukraine.

« Si nous n’avons plus d’électricité, c’est la fin de la civilisation, alerte Eugene Kaspersky. L’année dernière et en 2015, il y a eu des cyberattaques contre le réseau électrique ukrainien. Les pirates ont éteint l’alimentation en accédant au système SCADA. Ils ont également effacé tout le firmware SCADA. »

WannaCry : pas si dur de s’en protéger

Concernant l’impact d’attaques comme WannaCry, Eugene Kaspersky donne sa recette : « Il est facile pour les petites entreprises d’éviter ce type d’attaques : elles doivent simplement avoir mis à jour leurs systèmes, fait des sauvegardes et avoir des solutions de sécurité. Et c’est suffisant. Mais quand il s’agit de grandes entreprises, cela devient beaucoup plus compliqué que cela, » admet-il.

Eugene Kaspersky a également confié aux différents journalistes présents sur le CeBit utiliser un dumb phone signé Sony Ericsson, ne disposant pas de connectivité Internet. « Je ne sais pas si je pourrais jamais utiliser Android ou iOS et me sentir en sécurité », explique-t-il.

À lire aussi :
Windows 7 est l’OS Microsoft qui a le plus souffert de WannaCry
WannaCry : du code nord-coréen… dans un malware américain
WannaCry met en lumière le phénomène des anti-updates


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur