Explosion du Galaxy Note 7 : la batterie toujours pointée du doigt

MobilitéSécuritéSmartphones

La batterie reste le principal suspect dans l’affaire des explosions du Galaxy Note 7. Samsung devrait l’annoncer officiellement le 23 janvier.

La batterie resterait la principale cause des surchauffes et combustions spontanées des Galaxy Note7, croit savoir Reuters, qui s’appuie sur une source anonyme mais proche du dossier. Selon cette dernière, le constructeur a réussi à reproduire les cas d’explosion tout en mettant hors de cause le design matériel ou logiciel. Samsung n’a cependant publié à ce jour aucun document officiel détaillant l’origine du problème. Alors que le constructeur avait promis de le faire avant fin 2016.

2,5 millions de Galaxy Note7 retirés du marché

Peu de temps après la commercialisation de l’appareil en Corée et aux Etats-Unis, plusieurs cas d’explosions du Note7 avaient été signalés. Minimisé dans un premier temps, le problème s’était révélé suffisamment fréquent et dangereux – plusieurs personnes ayant été blessées – pour que Samsung initie un programme d’échange pour quelque 2,5 millions de terminaux. En France, seuls les appareils précommandés en ligne avaient dû être rappelés. Et la commercialisation du smartphone, initialement prévue le 2 septembre, avait été repoussée. Puis annulée. La nouvelle génération de batteries censée régler le problème s’étant avérée inefficace. Samsung avait alors décidé d’arrêter les frais et fait une croix sur le Galaxy Note7, confirmant ainsi l’un des plus gros fiascos dans l’histoire industrielle du Coréen.

Restait néanmoins à trouver l’origine du problème pour éviter de le répéter. A l’heure où Samsung s’apprête à présenter son Galaxy S8, peut-être en février au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, l’industriel ne peut se permettre une nouvelle catastrophe même s’il a limité la casse financièrement après l’échec du Note 7, qui a provoqué un manque à gagner et généré des coûts de traitement de la crise se chiffrant en milliards de dollars. Selon Reuters, le constructeur devrait présenter son rapport officiel le 23 janvier prochain, avant l’annonce des résultats de son quatrième trimestre fiscal.

Problème de conception ou de batterie ?

Samsung n’a pas été le seul à se pencher sur les défaillances du Galaxy Note7. Instrumental, une firme indépendante d’assistance à la mise au point de produits industriels, avait mené une série de tests pour conclure que l’origine du problème était dû à une mauvaise conception du boîtier. Celui-ci compresserait trop la batterie, empêchant sa dilatation normale et provoquant un sur-échauffement.

De son côté, le Korea Time évoque un défaut dans l’inspection et la mesure des batteries utilisées dans le Note7. La réponse officielle de Samsung devrait le confirmer, ou pas, dans quelques jours.


Lire également

Le Galaxy Note 7, bientôt interdit de réseau mobile
Le Samsung Galaxy Note 7 toujours vendu en Chine
Premiers procès pour le Galaxy Note 7 de Samsung


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur