Les extensions de Firefox se rapprochent de Chrome

Editeurs de logicielsLogicielsNavigateursOpen SourcePoste de travailProjets
Firefox, performances, Mozilla, navigateur © Kong - Shutterstock
3 3 Donnez votre avis

Mozilla remanie les technologies utilisées par les extensions de Firefox. Objectif : améliorer la sécurité et les performances des modules complémentaires.

Avec l’API WebExtensions, les extensions de Firefox se rapprocheront de celles de Chrome et Opera.

Cette nouvelle interface permettra de faciliter l’adaptation des extensions conçues pour Chrome vers Firefox. Ironiquement, les extensions développées aujourd’hui pour Firefox ne fonctionneront plus avec les WebExtensions. Leur réécriture pourrait même s’avérer plus complexe que l’adaptation de leurs équivalents Chrome. Les extensions XPCOM et XUL ne seront à terme plus compatibles avec Firefox. Un changement majeur pour le navigateur web.

C’est toutefois un mal nécessaire, explique Mozilla. L’utilisation de WebExtensions offrira de se rapprocher de Chrome, Opera, voire Edge, le navigateur qui accompagne Windows 10 par défaut. De plus, cette API permettra de limiter l’apparition de malwares prenant la forme d’extensions.

Des extensions multithreadées

Les extensions écrites avec cette nouvelle API seront compatibles avec Electrolysis, projet visant à apporter un support multithread/multicœur à Firefox. À la clé, de meilleures performances et un niveau de sécurité en nette hausse. Electrolysis sera proposé par défaut avec Firefox 43, prévu pour mi-décembre 2015.

L’abandon de XPCOM et XUL, ainsi que l’adoption de WebExtensions, sont également des prérequis pour permettre de concrétiser le projet de moteur de rendu Servo. Basé sur le langage de programmation Rust, ce moteur de rendu promet d’être hautement parallèle et sera ainsi en mesure de tirer la quintessence des processeurs multicœurs.

À lire aussi :
Firefox veut rendre la navigation privée… vraiment privée
Firefox 40 reprend le pouvoir au sein de Windows 10
Firefox mettra en sourdine les onglets tapageurs

Crédit photo : © Kong – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur