Facebook censure pour pouvoir revenir en Chine

CensureRégulations
Censure, filtrage © Ollyy - Shutterstock
2 3 Donnez votre avis

Un outil de filtrage des messages aurait été mis au point par Facebook. Objectif : être à nouveau autorisé en Chine.

C’est le New York Times qui le dévoile : le réseau social Facebook aurait dans le plus grand secret mis au point un outil permettant de supprimer des publications sur les flux de personnes habitant dans certaines régions. Une solution dont le but est de s’attirer les faveurs de la Chine et ainsi de pouvoir être présent dans le pays.

Banni de Chine depuis 2009, le réseau social américain fait donc tout son possible pour y revenir. Quitte à censurer purement et simplement certains messages, via un outil dédié. Ce n’est pas le premier acteur du monde IT à faire de telles concessions. Google propose ainsi une version ‘filtrée’ de son moteur de recherche à destination du public chinois.

Plus d’abonnés, à tout prix

Et ce n’est pas une première non plus pour Facebook, puisqu’il censure déjà des messages dans d’autres pays (Pakistan, Turquie et Russie). Toutefois, l’outil mis au point pour la Chine est un filtrage à l’entrée des messages postés, et non une censure a posteriori. Un cran est donc franchi en matière de filtrage du contenu.

L’objectif est bien entendu de pouvoir toucher les 1,4 milliard de Chinois. Une source potentielle de croissance pour le réseau social, qui semble approcher de son plafond d’utilisateurs. Voir à ce propos notre dernier article « La croissance de Facebook confrontée à un plafond de verre ? ».

Facebook aura cependant fort à faire avec le nouveau président américain, qui promet de jeter un froid sur les relations existant entre les États-Unis et la Chine.

À lire aussi :
Malgré le Brexit, Facebook embauche 500 personnes au Royaume-Uni
Un lien transpacifique de 120 Tb/s signé Google et Facebook
Facebook en 2016 (quiz)

Crédit photo : © Ollyy – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur