Facebook construit son deuxième datacenter 100% vert

CloudDatacentersProjets
3 58 Donnez votre avis

Facebook lance la construction d’un nouveau datacenter, au Texas, qui sera alimenté électriquement par une ferme d’éoliennes.

La nouvelle va réjouir Greenpeace. Le nouveau datacenter de Facebook sera alimenté à partir d’énergie 100% renouvelable. Il sera implanté à Fort Worth, au Texas, où les travaux de construction viennent de démarrer. Le bâtiment sera relié au réseau électrique d’une ferme d’éoliennes qui produira 200 Méga Watt d’énergie. Pilotée par Citigroup Energy, Alterra Power et Starwood Energy, l’usine de production d’électricité verte sera construite à 145 km environ (90 miles) du nouveau datacenter et devrait commencer à produire ses premiers Watts en 2016. « 200 MW est plus d’énergie que nous en aurons besoin dans un avenir prévisible, et nous sommes fiers d’avoir joué un rôle pour mener ce projet à bien au Texas », se félicite Ken Patchett.

Refroidi à l’air extérieur

« Notre usine de Fort Worth sera l’un des centres de calculs les plus avancées, efficaces et durables dans le monde, poursuit le responsable des opérations datacenter de l’Ouest des États-Unis. Il mettra en vedette les dernières innovations dans nos conceptions matérielles du projet Open Compute – y compris Yosemite, Wedge et 6-pack – et il sera refroidi avec de l’air extérieur au lieu de climatiseurs à forte consommation énergétique. » Y compris dans la chaleur du désert texan. Fort de l’expérience tirée de Prineville, autre lieu d’hébergement des serveurs de Facebook, les ingénieurs du réseau social s’appuient sur un système de refroidissement par évaporation qui abaisse la température de l’air en pulvérisant un fin brouillard d’eau. Une technique dite adiabatique.

Fort Worth constituera le deuxième centre de calcul à énergie 100% renouvelable de Facebook après celui de Luleå ouvert en Suède en 2012. Et le cinquième après ceux de Prineville (Oregon), Forest City (Caroline du Nord) et Altoona (Iowa). Le réseau social précise que ses efforts continus sur les conceptions de datacenters durables lui ont permis d’économiser 2 milliards de dollars de coûts d’infrastructure ces trois dernières années. Et le géant du web espère poursuivre ses efforts en alimentant, d’ici 2018, la moitié de ses infrastructures en énergies renouvelables. Selon la presse américaine, le coût de construction du projet Fort Worth s’élèvera à 500 millions de dollars.


Lire également
Yosemite, premier serveur modulaire Open Source signé… Facebook
Facebook accusé de plagiat sur la conception des datacenters
Résultats : Facebook dépense toujours plus en R&D


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur