Télégrammes : Facebook débranche des IA, Mandiant piraté, 911 bascule chez Motorola, LTE boosté chez Samsung

4GBig DataData & StockageMobilitéSécurité

Alors que le tourbillon de la vie s’est éteint tout comme une partie des brigades du Tigre, il est temps de lire les télégrammes du soir.

Facebook débranche des IA trop autonomes. Selon la presse américaine, les chercheurs de Facebook ont été obligés de débrancher 2 bots, Bob et Alice, car ils avaient décidé de communiquer avec leur propre langage. A l’origine, la langue de discussion était l’anglais mais, à l’usage, les bots ont considéré cette langue comme inefficace et illogique. Ils ont donc créé un langage plus adapté à leur discussion avec des mots clés et des phrases tronquées. Cette dérive vient d’une erreur de programmation, car les développeurs n’avaient pas prévu de « primes » pour récompenser les IA si elles conservaient l’anglais comme langue de communication. Sans incitation linguistique, les deux IA à force de compétition ont écarté l’anglais pour un dialecte plus optimal à leur goût.

Mandiant, filiale de FireEye, piraté ? Dans la soirée de dimanche, un anonyme a posté sur Pastebin une archive. On y trouve un fichier PST de 337 Mo renfermant des mails d’Ari Peretz, un analyste sénior spécialiste de Threat Intelligence chez Mandiant, d’autres données personnelles ou de connexion de ce même salarié ainsi que des informations relatives à certains clients de la société. L’anonyme en question suggère également que la fuite de données affectant ce spécialiste américain de la réponse à incidents, racheté par FireEye en 2014 pour un milliard de dollars, pourrait être bien plus importante. « Ces premières données ne sont qu’un aperçu de l’ampleur de la compromission des systèmes de Mandiant, nous pourrions publier d’autres informations sensibles dans le futur », avertit le billet. « À ce stade, il semble que les comptes personnels de médias sociaux d’un employé aient été compromis. Nous n’avons pas trouvé de preuve que les systèmes FireEye ou Mandiant le soient également », indique de son côté Mandiant à la presse américaine.

Le 911 bascule chez Motorola Solutions. Le numéro d’appel d’urgence aux Etats-Unis était jusque-là géré par une filiale d’Airbus, Plant Holdings. Dans sa volonté de rationaliser son portefeuille d’actifs, la maison mère a décidé de céder cette activité à l’Américain Motorola Solutions. Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé, mais l’activité des appels d’urgence aux Etats-Unis a généré, en 2016, 100 millions de dollars de chiffre d’affaires. Motorola Solutions prévoit d’intégrer cette acquisition au sein de son portefeuille de plateformes d’appel d’urgence. En tout cas, Donald Trump verra avec plaisir le retour d’un service important dans le giron d’une société américaine.

Samsung dévoile du LTE survitaminé. Le constructeur coréen a dévoilé un modem nommée 6CA (carrier agregation) capable de gérer des débits allant jusqu’à 1,2 Gbits. Il s’agit d’un gain de 20% par rapport au modem précédent 5 CA, disponible sur les puces Exynos 8895 équipant les Galaxy S8. Pour atteindre de tels débits, la technologie de Samsung permet d’agréger plusieurs fréquences LTE comme le 800 MHz ou 1,8 GHz. Le 6CA combine ainsi jusqu’à 6 fréquences. Il est aussi capable de gérer le MIMO (Multiple In, Multiple Out). Le modem 6CA devrait embarquer dans les prochaines puces Exynos qui équiperont les smartphones Samsung, comme le Galaxy S9.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur