Facebook ferme Parse, sa plateforme de développement mobile

AppsBases de donnéesCloudData & StockageDéveloppeursDSIMobilitéProjets
5 5 1 commentaire

Acheté en 2013, l’aventure Parse n’aura pas duré longtemps chez Facebook. Le réseau social a décidé de fermer cette plateforme de développement mobile.

Trop de concurrence, changement de stratégie ? Certainement un peu des deux pour expliquer la prochaine fermeture du service Parse de Facebook. Cette plateforme de développement mobile en mode Cloud avait été acquise en 2013 pour la somme de 85 millions de dollars. Il s’agissait à l’époque pour le réseau social de se doter d’une expertise dans la mobilité, devenu l’axe stratégique de Mark Zuckerberg. La solution donne aux développeurs les capacités de prendre en charge le stockage des données, l’intégration des notifications, différents SDK (Android, iOS, .NET, Javascript, Unity, etc.) et les connexions avec les réseaux sociaux

Une phase et des outils de transition

Oui mais voilà, la stratégie a évolué et le futur ne s’écrira pas avec Parse. Facebook a indiqué dans un billet de blog, écrit par le co-fondateur de Parse, que « nous sommes fiers d’avoir contribué à aider plusieurs d’entre vous à construire de belles applications, mais nous avons besoin de recenter nos ressources sur d’autres choses ». Le rideau va descendre progressivement sur le service, assure le réseau social. La fin définitive de Parse est programmée pour le 28 janvier 2017. D’ici là, Facebook va publier un outil de migration des bases de données des applications vers des bases MongoDB avec une portabilité de l’API Parse. De même, il lancera le serveur Open Source Parse qui facilitera le pilotage de plusieurs API Parse au sein des serveurs Node.js.

Parse aura donc été victime de la concurrence. Google, Microsoft et Amazon ont développé des offres similaires à l’attention des développeurs d’applications mobiles. Souvent par acquisitions. Microsoft a racheté en 2014 HockeyApp, éditeur de solutions de développement mobile et de tests. D’autres acteurs entendent se faire une place sur ce marché comme CA Technologies ou plus récemment Axway qui a racheté Appcelerator.

Une ré-allocation des ressources sur d’autres projets

Autre point pour expliquer cette fermeture, un changement de stratégie. En effet, les derniers résultats financiers montrent que la firme de Menlo Park génère des profits et des revenus record tirés pour beaucoup de la téléphonie mobile. Du coup, les investissements se sont focalisés sur d’autres priorités comme WhatsApp (acheté à prix d’or 19 milliards de dollars) et Oculus Rift, spécialiste de la réalité virtuelle.

Michael Kirkland, porte-parole de Facebook, enfonce le clou : « Pour aller de l’avant, nous voulons consacrer davantage de ressources à des produits et services à fort impact dans différents domaines comme l’analytique, la monétisation, le discovery et l’authentification. » Et de conclure, « en conséquence, nous avons pris la difficile décision de retirer notre soutien à Parse ». Il reste par contre muet sur l’extension de Parse pour l’Internet des objets (Parse for IoT) montrée lors la dernière conférence des développeurs de Facebook

A lire aussi :

Facebook F8 : Messenger, Parse for IoT et de la téléportation ?

Datacenter : Facebook prend préventivement pied en Irlande


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur