Facebook veut mettre un frein aux hoax et fausses informations

CollaborationLogiciels
rumeur (crédit photo © ostill - shutterstock)
7 3 Donnez votre avis

Halte aux rumeurs et fausses informations circulant sur Facebook. Le réseau social tente de freiner ce phénomène, faute de le stopper complètement.

Facebook veut mettre un frein aux fausses news pullulant sur son site. Les fausses informations font le buzz parmi une population toujours plus en mal de scoops, prompte à opter pour le complotisme et méfiante vis-à-vis des médias.

Hoax et fausses news se diffusent à toute vitesse sur les réseaux sociaux. Ce qui a en partie participé à leur succès, mais qui pose aujourd’hui un vrai problème, tant ces réseaux sont devenus influents. Ne souhaitant pas voir les ‘illuminétis’ prendre les rênes de l’information, Facebook va rendre plus aisé le signalement des hoax. Il permettra également aux sociétés chargées de vérifier la pertinence des informations publiées de signaler les articles tendancieux.

Liberté d’expression vs désinformation

« Nous croyons que donner la parole aux gens et ne pas devenir des arbitres de ce qui est vrai ou non est bénéfique. Alors nous abordons ce problème avec soin, » explique Adam Mosseri, vice-président de la gestion des produits de Facebook.

Au nom de la liberté d’expression, Facebook ne veut pas devenir le censeur de son réseau. Toutefois la société se doit de réagir face à ceux qui profitent de cette liberté d’expression pour lancer des campagnes manifestes de désinformation ou de propagande. Chose d’autant plus cruciale que Facebook devient la source d’information principale d’un nombre croissant d’internautes.

À lire aussi :

Facebook censure pour pouvoir revenir en Chine
Contre la désinformation, Facebook et Google garrottent la publicité
Malgré le Brexit, Facebook embauche 500 personnes au Royaume-Uni

Crédit photo : © ostill – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur