Facebook puni par le Nasdaq, malgré de bons résultats

CollaborationGouvernanceLogicielsRégulations
3 7 Donnez votre avis

Chiffre d’affaires, +39 % à 4,04 milliards de dollars. Bénéfice net par action, +16 % à 50 cents. Et pourtant l’action Facebook recule. En cause, les dépenses, en progression de 82 %.

Facebook vient de publier ses résultats trimestriels. La firme présente un chiffre d’affaires en croissance de 39 % sur un an, à 4,04 milliards de dollars, au-dessus des attentes des analystes, qui tablaient sur 3,99 milliards de dollars.

Le bénéfice net plonge de 9,1 % sur un an, à 719 millions de dollars (25 cents par action), contre 791 millions de dollars un an plus tôt. En données corrigées, ne prenant pas en compte certains éléments exceptionnels, comme les acquisitions, il se fixe toutefois à 50 cents (+16 %), contre 47 cents attendus par les analystes.

La firme a clairement réussi sa migration vers le monde mobile. Les revenus publicitaires de Facebook (3,83 milliards de dollars sur le trimestre, +43 % sur un an) sont réalisés à 76 % sur des smartphones et tablettes.

Des dépenses trop élevées

Facebook est toutefois puni par les marchés, avec un titre en recul de 3,3 % dans les échanges après séance. En cause, des dépenses qui grimpent de 82 % sur un an, pour atteindre les 2,77 milliards de dollars.

Bonne nouvelle, le nombre mensuel global d’utilisateurs actifs grimpe de 13 % sur un an, pour approcher les 1,5 milliard (1,49). La croissance sur les terminaux mobiles est là encore très forte. 1,31 milliard d’utilisateurs exploitent un smartphone ou une tablette pour se rendre sur Facebook. Un chiffre en progression de 23 % sur un an.

À lire aussi :
Accord autour du marketing entre IBM et Facebook
Twitter patine sur le recrutement d’utilisateurs
@jack remplace @dickc à la tête de Twitter


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur