Fedora 24 met le trio serveur x86, ARM64 et Power8 à l’honneur

CloudComposantsDéveloppeursLogicielsOpen SourceOSPoste de travailProjetsServeurs
Linux : Fedora 17 est de sortie… avec ses nouveautés
4 2 1 commentaire

La version de test de Fedora 24 est accessible en mouture x86, mais aussi ARM 64 bits et Power8. Les deux architectures serveur émergentes sont ainsi supportées.

Il y a quelques jours, les promoteurs du projet Fedora ont annoncé le lancement de la version alpha de Fedora 24. Un OS accessible en mode desktop ou serveur, et ce sur un nombre croissant de machines.

Il a ainsi été confirmé que cette offre serait proposée en mouture ARM 64 bits, en plus de la version ARM 32 bits proposée précédemment. Une annonce clé pour le monde des serveurs ARM 64 bits, qui préfigure ce qui pourrait être annoncé ultérieurement pour la Red Hat Enterprise Linux. L’OS est également proposé en version Power.

x86, ARM et Power : Fedora a donc fait le choix de proposer un support de toutes les architectures serveur de nouvelle génération. Ce support est toutefois encore inégal. Ainsi, des images qemu sont proposées pour les machines Power, permettant ainsi de les utiliser pour des infrastructures Cloud, à base de machines virtuelles ou de conteneur. Les images qemu pour la plate-forme ARM 64 bits ne sont toutefois pas encore prêtes. Tout devrait cependant être en place pour le lancement de Fedora 24, programmée pour le 7 juin 2016, avec une mouture bêta annoncée pour le 3 mai.

GCC 6

De gros changements sont prévus pour Fedora 24. L’un est stratégique : faire de Fedora la meilleure plate-forme pour créer et exploiter des conteneurs, avec une solution complète de développement, des images Fedora pour conteneurs et un PaaS pour les déployer.

La seconde grosse avancée est technique. Il s’agit de l’adoption de GCC 6 pour la compilation de l’OS et de certains de ses logiciels. GCC 6 permet de créer du code mieux optimisé, mais aussi mieux sécurisé. Des tests sur certains projets de grande envergure (comme LibreOffice) montrent des progrès notables dans ce domaine. GCC 6 propose également un support avancé des puces ARM 64 bits et Power. C’est donc sans surprise que nous apprenons que la version alpha de Fedora 24 utilise GCC 6 pour l’ensemble des trois architectures processeur supportées.

Autre avancée, le support de Go 1.6. Là encore, cette nouvelle version propose un meilleur support des configurations ARM 64 bits et Power, ainsi que des performances rehaussées. À noter également, l’arrivée d’Erlang 18.3, de Mono 4.2 de Node.js 4.2, de Python 3.5 et de Ruby 2.3. Les responsables du projet n’ont donc pas oublié que Fedora est avant tout un OS fait par et pour les développeurs.

Linux 4.5

Des développeurs qui aiment par ailleurs travailler confortablement, puisque Gnome 3.20 leur sera proposé. Un environnement de bureau qui propose un gestionnaire de fichiers retravaillé, un client IRC largement modernisé et un nouveau système permettant d’afficher les raccourcis clavier utilisés par les applications.

Côté moteur, c’est Linux 4.5, présenté mi-mars, qui est aux commandes de l’OS. Ce dernier propose de multiples avancées, que nous avons abordées dans nos précédents articles « Linux 4.5 va mettre l’accent sur les processeurs » et « Linux 4.5 met le feu aux cartes graphiques AMD ».

À lire aussi :
ARM et Power, les nouvelles cibles de CentOS
Linux : Red Hat supporte officiellement CentOS
Fedora 23 s’invite sur les serveurs ARM 64 bits et Power8

Crédit photo : © Lucky Dragon USA – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur