Pourquoi les femmes de la high-tech US voteront Hillary Clinton

ProjetsRégulations
1 0 Donnez votre avis

Trois quarts des professionnelles interrogées par Girls in Tech pensent qu’une présidence de Donald Trump serait néfaste pour les femmes dans le monde du travail.

Un sondage dévoilé par CNN mardi 6 septembre place au coude-à-coude les candidats à la présidentielle américaine de novembre 2016. Ce n’est certainement pas grâce aux intentions de vote des femmes employées dans la high-tech US. Si l’on en croit une enquête réalisée auprès de 582 professionnelles du secteur par l’organisation à but non lucratif Girls in Tech.

66 % des professionnelles interrogées déclarent qu’elles voteront en novembre pour Hillary Clinton, la candidate démocrate. Seules 3 % prévoient de voter pour Donald Trump, le candidat républicain.

trump-or-hillary

Plutôt Clinton et ses mails, que Trump et ses tours

Plus surprenant, des techniciennes support aux CEO, les femmes de l’IT sont nombreuses (30 %) à ne vouloir opter ni pour l’une, ni pour l’autre. Et ce pour plusieurs raisons : Clinton est décrédibilisée par l’affaire du compte email personnel utilisé lorsqu’elle était secrétaire d’État. Et ce durant le premier mandat de Barack Obama. Trump, de son côté, fait les frais de ses sorties sexistes et xénophobes.

Résultat des courses : 77 % des professionnelles interrogées pensent qu’une présidence de Donald Trump serait dommageable pour les femmes dans le milieu du travail (ce taux plafonne à 7 % lorsqu’il est question d’une éventuelle présidence d’Hillary Clinton). Trump n’a pas non plus la cote chez les entrepreneurs de la Silicon Valley. Une lettre ouverte mise en ligne en juillet en témoigne.

Aux États-Unis, comme ailleurs, les femmes sont encore largement sous-représentées dans la high-tech. Or, 81 % des personnes interrogées par Girls in Tech estiment avoir été victimes de discrimination. Et 54 % pensent qu’une promotion leur a été refusée parce qu’elles sont des femmes.

Lire aussi :

Donald Trump va-t-il gagner les élections grâce aux pirates russes ?

Télégrammes : Hillary Clinton très BlackBerry

Salaires des développeurs : le grand écart hommes-femmes

crédit photo © U.S. Department of State via VisualHunt.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur