Télégrammes : Fibre optique 50 ans, Silent Circle renfloué, US investit dans la 5G, Qualcomm amendable

4GComposantsFibreMobilitéPolitique de sécuritéPoste de travailRéseauxSécuritéSmartphones
0 7 Donnez votre avis

A l’heure où le recueillement s’impose et que les esprits s’échauffent comme la température, il est temps de lire les télégrammes du soir.

La fibre optique télécoms fête ses 50 ans. En juillet 1966 dans les laboratoires de recherche des Bell Labs, Charles Kao a fait un travail de pionnier dans la recherche de fibres optiques comme moyen de télécommunication en démontrant notamment que les pertes élevées existantes provenaient de la présence d’impuretés dans la fibre plutôt que d’un problème sous-jacent à la conception elle-même. Cette conclusion a lancé l’industrie des télécoms à réfléchir et à trouver des composants à faibles pertes. Après plusieurs tests pour mesurer l’atténuation du signal, l’équipe de Charles Kao a trouvé que la fibre de verre en silice était le candidat idéal pour le monde des télécommunications.

Silent Circle lève des fonds. La société à l’origine du BlackPhone a annoncé une levée de fonds de 50 millions de dollars. Cette opération a été orchestrée par Santander. L’apport de capitaux va servir principalement à développer EEP (Enterprise Privacy Platform). Il s’agit d’une suite de services, d’applications et des terminaux garantissant la protection de la vie privée. Elle comprend notamment Silent Phone, un système d’appel sécurisé, Silent World un système d’appel sécurisé mobile et fixe en dehors de son écosystème, et Silent Manager pour donner aux administrateurs IT la possibilité de contrôler les terminaux. La levée de fonds permettra aussi d’éponger les dettes. Silent Circle a eu une mauvaise surprise sur les ventes de BlackPhone, seulement 6 000 ont trouvé preneur contre 250 000 prévus.

La Maison Blanche investit dans la 5G. L’administration américaine a décidé d’injecter plus de 400 millions de dollars dans la 5G. L’initiative Advanced Wireless Research sera gérée par la National Science Foundation. L’objectif est de réaliser des tests dans 4 villes américaines pour vérifier, analyser les meilleures plateformes mobiles pour développer la 5G. Dans le même temps, la NSF va allouer un budget de 35 millions de dollars pour soutenir les industries spécialisées dans le cellulaire comme les opérateurs et les équipementiers pour leurs efforts dans la 5G. Parmi eux, on retrouve AT&T, HTC, Carlson Wireless Technologies, Verizon, T-Mobile, Nokia, Qualcomm, Oracle et Samsung. La majorité des fonds (environ 350 millions de dollars) ira à la recherche fondamentale.

Amende de 800 millions de dollars pour Qualcomm ? La Fair Trade Commission de la Corée du Sud devrait prononcer cette lourde amende contre le constructeur de puces pour mobile. Au terme d’une enquête longue de 17 mois, la firme américaine a été reconnue coupable de faire payer les royalties sur le prix de vente des terminaux plutôt que sur le coût réel des puces. Une méthode qui a permis à Qualcomm de récolter 1,27 milliard de dollars de redevances par an en Corée. L’amende devrait tomber d’ici la fin de l’année. Nul doute que Qualcomm prépare déjà sa défense.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur