Déployer la fibre partout en Europe coûterait 156 milliards d’euros

FibreRéseaux
crédit photo © Anterovium - Fotolia.com

Le FTTH Council Europe estime réaliste le déploiement de la fibre à domicile sur l’ensemble des Etats de l’Union européenne.

156 milliards d’euros ! C’est l’investissement nécessaire pour déployer le FTTH (la fibre optique jusqu’au domicile) sur l’ensemble des 28 Etats (en comptant toujours la Grande-Bretagne) de l’Union européenne, selon le FTTH Council Europe. L’organisme chargé de promouvoir le déploiement des connexions ultra haut débit à travers la fibre, et composé de plus de 150 sociétés membres issues de l’industrie des télécoms et des contenus (médias, divertissements, santé…), tire ce chiffre de l’étude commandée à Comsof, un cabinet d’experts en modélisation et conception.

Ce dernier a appuyé ses calculs sur la base d’un scénario où 100 % des foyers seraient raccordables pour 50% effectivement connectés. Le résultat est une extrapolation de l’existant ; aujourd’hui, 30% des logements et locaux professionnels européens sont raccordables à la fibre pour 10% effectivement connectés. D’autre part, le calcul prend en compte la réutilisation des infrastructures existantes. Inutile de tout construire. Le résultat rejoint celui d’EIB et Analysis Mason, qui estiment le coût total du déploiement du FTTH à entre 220 et 250 milliards d’euros. Un chiffre certes plus élevé que celui de Comsof, mais qui tombe à 154 milliards avec la réutilisation des infrastructures disponibles aujourd’hui.

Le FTTH réalisable dans l’Europe entière

Le déploiement du FTTH en Europe est jugé réalisable alors que certains pays comme la Suède, l’Espagne et le Portugal disposent d’ores et déjà d’une couverture supérieure à 80% du territoire. La France s’est récemment félicitée d’avoir dépassé les 50% de la population raccordable aux infrastructures THD dans le cadre du programme de la mission France Très haut débit évalué à 20 milliards d’euros. Si ces exemples et les estimations des experts« montrent que le FTTH est réalisable dans l’Europe entière, selon Erzsebet Fitori, directeur général du FTTH Concil Europe, il ne s’agit pas de minimiser le défi [du déploiement] ou le niveau des investissements nécessaires, mais ils ne doivent pas non plus être surestimés. » Un message envoyé aux instances nationales alors que la Commission européenne a engagé de nouveaux travaux autour du code de communications électroniques dit « paquet télécoms ». La question devrait être débattue à Marseille du 14 au 16 février prochain à l’occasion de la prochaine FTTH Conference.


Lire également

Très haut débit : la France toujours en queue de peloton en Europe

Plus de 15 millions de logements éligibles au très haut débit en France

SFR rattrape son retard dans la 4G et accélère dans la fibre

crédit photo © Anterovium – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur