Fin du roaming en Europe. Quid des appels, des SMS et de la data ?

OperateursRéseaux

Le roaming n’est plus en Europe. Une initiative qui permettra d’économiser lors de ses déplacements. Mais gare aux règles spécifiques.

C’est à partir d’aujourd’hui que les frais de roaming (itinérance) disparaissent en Europe. Il sera donc possible d’appeler depuis n’importe quel pays d’Europe, sans surcoût. Et surtout avec votre forfait actuel. Un forfait 2 heures minimaliste sera donc valable en Europe. Tout comme un forfait appels et SMS illimités.

Attention toutefois, car ceci ne fonctionne pas dans l’autre sens. Les appels de France vers un autre pays d’Europe pourront ainsi faire l’objet de tarifs spécifiques. Même si, dans la pratique, les appels vers les téléphones fixes de la plupart des pays européens sont souvent compris dans les forfaits des opérateurs.

Ainsi, appeler l’Allemagne ou la France depuis l’Allemagne sera inclus dans le forfait des opérateurs français. Mais appeler l’Allemagne depuis la France ne le sera pas. Notez que la plupart des opérateurs français ont devancé les exigences de Bruxelles en matière de roaming. Et appliquent donc d’ores et déjà ces règles.

Le cas de la data mobile

Le volume de data utilisable en Europe est limité par le tarif au gigaoctet imposé par la commission européenne. Soit 7,7 euros HT aujourd’hui. Sur un forfait à 19,99 euros TTC, soit 16,66 euros HT, il est donc possible de disposer de 16,66/7,7*2 gigaoctets de données. Soit 4,33 Go.

Le prix du gigaoctet devrait toutefois fortement baisser : 6 euros en 2018, 4,5 euros en 2019 et 2,5 euros en 2022. Le même forfait de 19,99 euros permettra donc de disposer d’un volume de data utilisable dans un pays d’Europe de 7,4 Go, à partir de 2019.

À lire aussi :
Bouygues Telecom applique à son tour la fin du roaming en Europe
Orange anticipe d’un mois la fin des frais de roaming en Europe
Nouvelle offre : Free active le roaming inclus toute l’année


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur