Firefox 40 reprend le pouvoir au sein de Windows 10

LogicielsNavigateursOpen SourcePoste de travail
Mozilla Firefox, navigateur, securité, performance, applications web © Khoroshunova Olga - Shutterstock
4 9 Donnez votre avis

Le navigateur web Mozilla Firefox 40 se veut mieux adapté à Windows 10. Il blinde également ses extensions, pour une meilleure sécurité.

La Fondation Mozilla lève aujourd’hui le voile sur une nouvelle édition de son navigateur web, Firefox 40, accessible sous Windows, OS X, Linux et Android.

Firefox 40 est présenté comme proposant un support complet de Windows 10, chose d’autant plus aisée que c’était déjà le cas avec son prédécesseur. Nous notons toutefois quelques petits changements cosmétiques bienvenus qui permettent de moderniser l’interface utilisateur du butineur. C’est ainsi le cas de la page de gestion des modules complémentaires.

Lors du passage à Windows 10, l’option par défaut proposée pour le navigateur web est Edge, la nouvelle offre de Microsoft. Un choix qui a fait bondir le patron de Mozilla, Chris Beard, qui a adressé une lettre ouverte à Satya Nadella sur ce sujet (voir à ce propos notre article « Windows 10 : Mozilla mécontent du choix par défaut du navigateur Edge »). La Fondation propose un tutoriel indiquant comment redonner à Firefox la place de navigateur web par défaut dans Windows 10. Vous le trouverez à cette adresse.

Intéressante fonctionnalité, le fait de choisir Firefox comme navigateur web par défaut de Windows 10 permet de modifier le comportement de la barre de recherche de l’OS. Cette dernière utilise alors le moteur de recherche par défaut de Firefox et non plus uniquement Bing.

Téléchargements et extensions mieux sécurisés

Mozilla s’appuie sur le service Safe Browsing de Google pour détecter les sites distribuant des logiciels indésirables, comme des malwares. Cette fonctionnalité est maintenant accessible sur toutes les versions de Firefox 40, y compris sous Android.

Certains préféreront ne pas voir leurs données de navigation partir chez Google (même si cela est ici effectué de façon totalement anonyme). Mozilla a pensé à eux, en permettant de bloquer l’accès à ce service : décochez les cases « Bloquer les sites signalés comme étant des sites d’attaque » et « Bloquer les sites signalés comme étant des contrefaçons » dans le menu « Options > Sécurité > Général ».

Autre changement de taille, les extensions non signées sont maintenant signalées comme telles dans le panneau de gestion des modules complémentaires. Ce processus de signature permet de contrôler que les données des utilisateurs ne sont pas volées ou manipulées. Les extensions proposées sur le site de Mozilla sont en cours de validation. Avec Firefox 40, un simple message informatif est affiché. Toutefois, dans les prochaines versions du butineur, les extensions non signées seront désactivées.

Firefox 40 propose également son lot de correctifs de sécurité. 14 failles sont éliminées du butineur. Quatre d’entre elles sont étiquetées critiques et permettent donc potentiellement à un pirate de prendre le contrôle à distance de la machine d’un internaute. La mise à jour de l’application – automatique dans la plupart des cas – devra donc être réalisée sans tarder.

À lire aussi, notre dossier Windows 10 :

Windows 10 : l’OS metro-desktop efficace, mais dense (épisode 1)
Windows 10 : l’OS multidevices réellement allégé ? (épisode 2)
Windows 10 : les performances du navigateur Edge réalistes ? (épisode 3)
Windows 10 : un mini Office, basique, mais gratuit (épisode 4)
Windows 10 : la sécurité et l’authentification renforcées (épisode 5)
Windows 10 : un modèle commercial avantageux (épisode 6)

Crédit photo : © Khoroshunova Olga – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur