Avec FlashArray X, Pure Storage vulgarise le NVMe

Big DataCloudComposantsData & StockageDatacentersPoste de travailStockage
2 4 Donnez votre avis

Pure Storage lance une baie de stockage Flash dotée de la technologie NVMe qui apporte un gain supplémentaire en termes de performances, de temps de latence et d’entrées-sorties.

Pendant que les baies de stockage 100% Flash se vendent comme des petits pains auprès des entreprises – entraînant au passage une pénurie de composants -, les acteurs du secteur continuent d’innover pour apporter encore plus de capacité et de performances. C’est sur ce dernier thème que Pure Storage s’inscrit en dévoilant sa baie  Flash X dotée d’unités de stockage NVMe. Ce protocole, dont l’acronyme signifie Non-Volatile Memory Express, vise à casser les limitations des SSD SAS ou SATA. Il permet, via une connexion directe entre PCIe et contrôleur flash, de réduire la latence en parallélisant les traitements grâce à davantage d’entrées-sorties (I/O) et au multipathing (couplage de plusieurs ports PCIe).

Dans le détail, la baie FlashArray X embarque une couche logicielle, DirectFlash au sein de l’OS Purity capable de gérer la mémoire Flash de bout en bout grâce au NVMe (récupération de mémoire, allocation, optimisation des I/O, correction d’erreurs). On trouve ensuite les modules DirectFlash de différentes capacités, 2,2, 9,1 et 18,3 To. Ce dernier module peut offrir après déduplication un stockage effectif de plus de 1 Po dans un châssis 3U. Pour compléter le tout, la baie FlashArray X embarque de nouveaux contrôleurs X70, capables de gérer le NVMe. A noter que la baie FlashArray M, prédécesseur de ce modèle X, pourra être mise à jour en NVMe, car Pure Storage avait déjà pré-câblé la baie en ce sens dès 2015. Cette possibilité de mise à jour sera effective au deuxième semestre 2017.

La course au NVMe est lancée

Côté performance, Pure Storage annonce une réduction de la latence pouvant aller jusqu’à 50% pour atteindre la zone des 100 microsecondes. Le fournisseur revendique une efficience améliorée de 20 à 30% par rapport aux SSD traditionnels. La FlashArray X vise les entreprises souhaitant faire de la consolidation du stockage primaire, de l’accélération de bases de données ou du Big Data. Des traitements entraînant de fortes exigences en matière de performances. Pure Storage n’a pas donné d’indications sur les prix de la nouvelle gamme de baies.

Le constructeur n’est pas seul à proposer du stockage Flash NVMe. Plusieurs start-ups de la Silicon Valley comme E8, Excelero, Mangstor, Pavilion Data Systems ou Apeiron, proposent ce type de produits. On peut citer aussi le cas de DSSD, racheté par EMC en mai 2014. Même si, il y a quelques semaines, on apprenait que Dell, nouveau propriétaire d’EMC, cessait la production des appliances DSSD D5. En raison d’un time to market un peu trop ambitieux ?

L’annonce de Pure Storage lance néanmoins la course au déploiement de la technologie NVMe. Certains, comme The Register verraient bien une alliance Cisco et Pure Storage pour une offre de convergence similaire à FlexPod (combinant NetApp et Cisco). Elle intégrerait les FlashArray X sous NVMe et la Fabric de Cisco.

A lire aussi :

Samsung livre un SSD NVMe miniature

Picard fond pour le stockage flash de Pure Storage


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur