La Fondation Open19, concurrente d’OCP, s’intéresse au Edge Computing

CloudDatacentersServeurs

Le projet Open19 de LinkedIn devient maintenant une Fondation, regroupant des acteurs comme Flex, GE Digital, HPE, LinkedIn et Vapor IO.

La Fondation Open19 vient d’ouvrir ses portes, sous l’impulsion de plusieurs acteurs : Flex, GE Digital, HPE, LinkedIn et Vapor IO. Avec comme chef de file LinkedIn, initiateur de ce mouvement (mais aussi propriété de Microsoft). L’objectif est de proposer des solutions hardware et software ouvertes à destination des datacenters.

Un concurrent direct de l’Open Compute Project donc, mais avec une différence notable : la prise en compte de l’Edge Computing. L’informatique de proximité, qui prend une nouvelle dimension avec l’émergence de l’Internet des Objets.

« L’une des contributions matérielles initiales de la Fondation est la plate-forme industrielle Open19, qui définit un facteur de forme de serveurs commun à toute l’industrie, permettant aux opérateurs de toutes tailles de créer un datacenter ou une solution edge flexibles et économiques », explique l’organisation.

Inspur premier à proposer des solutions Open19

Inspur a été le premier à présenter des serveurs Open19, en mars dernier, lors du CeBit de Hanovre. Des solutions 19 pouces 1U pouvant accueillir plusieurs briques de base : compute, storage, network. Gageons que HPE prépare lui aussi des solutions Open19.

D’autres acteurs sont également proches du projet Open19, comme Asrock, Mellanox et Supermicro côté hardware. Et des concepteurs de puces ARM serveur : Broadcom, Cavium et Marvell.

À lire aussi :
HPE vient au secours de la transformation digitale des entreprises avec HPEPointnext
Résultats : Microsoft porté par le Cloud et coup de pouce de LinkedIn
Retour sur le rachat de SimpliVity par HPE

Crédit photo : © Christophe Lagane – Silicon.fr

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur