Fondation Raspberry Pi et Code Club unis dans l’apprentissage du code

DéveloppeursProjets
2 10 Donnez votre avis

La Fondation Raspberry Pi fusionne Code Club pour renforcer l’offre d’apprentissage du code auprès du jeune public dans plusieurs pays dont la France.

La Fondation Raspberry Pi et Code Club ont en commun d’être deux entités britanniques. De plus, dans les deux cas, il s’agit d’associations qui ont été créées pour permettre aux plus jeunes de faire leurs premières armes dans le domaine des ordinateurs et de la programmation informatique.

Elles sont aussi complémentaires et c’est la raison pour laquelle elles fusionnent. Il s’agit avant tout de mutualiser leurs efforts dans un but commun. Concrètement, Code Club va devenir une filiale de la Fondation Rapsberry Pi. L’organisation britannique tient à préciser que son approche originale et sa philosophie seront conservées à l’identique. « C’est un modèle qui a fait ses preuves et qui fonctionne incroyablement bien, et nous ne voulons pas le changer, » peut-on ainsi lire sur le site de Code Club.

Depuis son lancement en 2012, Code Club a permis à 3800 clubs d’éclore au Royaume-Uni ainsi qu’à plus de 1000 autres répartis dans 70 pays, dont la France. Animés par des bénévoles, les Code Clubs concentrent leurs efforts sur les 9-11 ans pour leur donner la possibilité de développer des choses avec des ordinateurs. Actuellement, sur le seul territoire britannique, plus de 44 000 jeunes enfants fréquentent assidument les Code Clubs, dont 40% de filles, précise ITespresso.

Un soutien par des grands noms

L’association bénéficie d’un soutien financier de plusieurs sociétés et organisations, dont, entre autres, ARM, Google, Cabinet Office, Nesta et Samsung. Elles continueront à jouer le rôle de mécènes pour Code Club après son intégration dans la Fondation Raspberry Pi.

L’association caritative rappelle que, depuis le lancement de son premier modèle de Raspberry Pi en 2012, plus de 7 millions de ces mini-ordinateurs ont été écoulés. Ils ont notamment atterri entre les mains de centaines de milliers de jeunes via des programmes éducatifs. Rappelons que dès sa création, sa vocation était déjà de « promouvoir l’étude de l’informatique et de sujets liés, spécialement dans les écoles et d’introduire le côté ludique dans l’apprentissage de l’informatique.»

A lire aussi :

42 % de femmes chez les nouveaux développeurs
PHP, .Net, Java, iOS, Big Data : le salaire des développeurs en 2015 (infographie)

Crédit Photo : Ollyy-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur