Ford investit 1 milliard de dollars dans les véhicules autonomes

Business IntelligenceData & StockageLogicielsMobilitéProjets
0 0 Donnez votre avis

Ford va travailler avec la start-up de robotique Argo AI pour développer une plate-forme pour véhicules autonomes.

Ce n’est pas à proprement parler une acquisition mais c’est tout comme. Ford va investir 1 milliard de dollars au cours des cinq prochaines années dans l’intelligence artificielle en se reposant sur l’expertise de Argo AI. Créé par Bryan Salesky CEO et précédemment directeur du développement hardware des Google Car, et Peter Rander, ancien responsable du Technologies Center chez Uber et qui assurera la direction technologique de la start-up, Argo AI est spécialisée dans l’intelligence artificielle, l’informatique scientifique et la robotique. Ses fondateurs sont deux anciens élèves de Carnegie Mellon National Robotics Engineering Center.

Ford détiendra la majorité du capital de la Start-up qui conservera néanmoins son autonomie et sa flexibilité pour plus d’efficacité. Plus de 200 personnes doivent rejoindre la structure d’ici la fin de l’année.

Une plateforme pour 2021

Le projet vise à développer, d’ici 2021, une nouvelle plateforme logicielle de véhicule 100% autonome à la norme SAE (Society for Automobile Engineers) de niveau 4. Roboticiens et ingénieurs issus de Ford et de Argo AI collaboreront donc pour mener ce travail à bien. Concrètement, les ingénieurs de Ford chargés de développer l’intelligence artificielle qui prendra le volant à la place du conducteur collaboreront avec les spécialistes de robotique chez Argo AI. La plate-forme pourra, par la suite, être licenciée à d’autres acteurs, du secteur automobile ou pas. Elle pourrait s’appliquer à l’industrie des transports en commun et de marchandises.

« Nous sommes enthousiasmés par l’engagement et la vision de Ford pour l’avenir de la mobilité et nous croyons que ce partenariat permettra aux voitures autonomes d’être commercialisées et déployées à grande échelle pour rendre la mobilité accessible à tous », se réjouit Bryan Salesky. Néanmoins, aucune date de commercialisation de ces véhicules pilotés par l’informatique n’est aujourd’hui avancée. Mais Ford espère s’inscrire parmi les premiers constructeurs d’automobiles autonomes du marché.

Ford dans les pas de GM

« Alors que Ford se développe pour être une entreprise d’automobiles et de mobilité, nous pensons qu’investir dans Argo AI créera une valeur significative pour nos actionnaires en renforçant notre leadership dans la mise sur le marché des véhicules autonomes sur le marché à court terme et en créant une technologie qui pourrait être fournies à d’autres à l’avenir », a déclaré Mark Fields, PDG de Ford.

Avec cette annonce, le constructeur montre ses ambitions dans l’intelligence artificielle et les véhicule autonomes. Jusqu’alors, celles-ci s’étaient limitées à un investissement de 75 millions de dollars dans Velodyne, un fournisseur de systèmes radars par laser (lidar) équipant les voitures autonomes. Le concurrent GM s’était lui précédemment montré beaucoup plus ambitieux l’an dernier en rachetant la start-up Cruise Automation pour 1 milliard de dollars et en investissant 500 millions dans Lyft, la plateforme de transport qui vient marcher sur les plates-bandes d’Uber. Ford se devait de réagir.


Lire également
Un centre d’essai français pour les véhicules autonomes
Intel recrute chez ARM et lance une division voitures autonomes
IoT : constructeurs et acteurs IT s’unissent dans la voiture connectée

crédit photo : Ford

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur