La France n°2 mondial de l’accès à haut débit fixe

OperateursRéseaux
9 25 Donnez votre avis

Avec plus de 35 accès à plus de 10 Mbit/s pour 100 habitants, la France n’est devancé que par la Corée du Sud. Fin 2015, 3,2 milliards de personnes utiliseront Internet dans le monde.

Selon les données de l’International Telecommunication Union (ITU), une agence des Nations Unies chargée des technologies de l’information, la France est en 2015 le second pays dans le monde en matière de déploiement du haut débit fixe. Le pays, qui compterait plus de 35 accès à plus de 10 Mbit/s pour 100 habitants, n’est devancé que par la Corée du Sud. Mais s’affiche nettement devant la Grande-Bretagne (moins de 30), le Japon, les États-Unis ou l’Allemagne. Notre voisin d’outre-Rhin est freiné dans ce classement par la part encore importante d’accès dont les débits sont compris entre 2 et 10 Mbit/s (en bleu foncé sur le graphique ci-dessous). L’Hexagone devance aussi les pays nordiques, longtemps classés comme les bons élèves en matière de haut débit.

Fixed broadband ITU
En orange, la part des accès à plus de 10 Mbit/s pour 100 habitants.

Globalement, l’UIT remarque que le développement du haut débit fixe reste lent dans les pays en voie de développement. En cause : une stagnation des prix, voire une légère remontée dans les pays les plus pauvres. Dans les pays en voie de développement, on compte en moyenne 7,1 accès à haut débit fixe pour 100 habitants, à comparer à une moyenne de 29 pour les nations les plus riches. Dans les pays les plus pauvres, cette proportion chute à 0,5.

Mobile broadband ITUDans ces contrées, c’est l’accès haut débit mobile qui se développe le plus vite, du fait d’un écart de prix moindre. Par exemple, dans les pays en voie de développement, un accès mobile coûte, rapporté au PIB, en moyenne deux fois plus que dans les pays riches, mais cet écart monte à trois dans le fixe.

4 milliards de personnes à connecter

Globalement, à la fin de cette année, 3,2 milliards de personnes dans le monde seront utilisatrices d’Internet, soit 43 % de la population mondiale. Un bond de près de 3 points par rapport à l’année dernière. En 2001, moins de 500 millions de personnes (8 % de la population) avaient accès au réseau des réseaux.

utilisateurs InternetDans son étude, l’UIT souligne toutefois que 4 milliards de personnes dans les pays en voie de développement ou pauvres ne bénéficient pas d’une connexion à Internet, soit deux tiers de la population de ces pays. Dans les pays les plus pauvres, la part des utilisateurs du Net dans la population est sous la barre des 10 %.

A lire aussi :

Le très haut débit bientôt accéléré par le FTTDP en France
Le très haut débit au centre des préoccupations de Manuel Valls
181 milliards € de revenus pour le très haut débit mondial en 2018

Crédit photo : 3DProfi / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur