France Télécom lorgne sur Euskaltel

Cloud

L’Espagne semble être une destination de choix pour l’opérateur historique

On sent comme de la frustration chez France Télécom. Ses cibles lui échappent les unes après les autres. L’opérateur historique a ainsi laissé s’échapper Telsim (opérateur turc repris par Vodafone) et Telindus (repris par Belgacom).

Aujourd’hui, le groupe français espère bien remporter la mise avec Euskaltel, opérateur basque espagnol. L’Espagne est un terrain propice pour France Télécom puisque ce dernier s’est emparé il y a quelques mois de 80% d’Amena pour 6,4 milliards d’euros. Selon les Echos, France Télécom pourrait entrer dans le capital d’Euskaltel. Ce dernier avait signé un accord jusqu’en 2007 avec l’opérateur mobile Amena, racheté par France Télécom, et les deux sociétés possédaient des participations croisées. Dans l’immédiat, les deux groupes discutent uniquement d’une alliance stratégique dans la téléphonie mobile de troisième génération, dans la perspective de la prochaine négociation de l’accord entre Amena et Euskaltel, poursuit le quotidien. Parmi les actionnaires d’Euskaltel, on compte en particulier les caisses d’épargne basques BBK et Kutxa, et la compagnie d’électricité Iberdrola.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur