Fujitsu voit le stockage flash en grand avec ses baies Eternus

Data & StockageDSIProjetsStockage
2 6 Donnez votre avis

Fujitsu monte en puissance sur le stockage flash en proposant des baies Eternus à très grande capacité et aux performances élevées.

Pendant que HP, Dell ou NetApp se battent sur la course au prix des baies de stockage full flash, Fujitsu joue la carte du très haut de gamme avec ses baies Eternus. Au début du mois, le constructeur japonais a donc mis à jour ses systèmes de stockage dits « scale-out » avec des spécifications taillées pour les performances et les capacités.

D’un côté, il y a donc la baie DX8700 S3 qui revendique entre 2 et 8 contrôleurs, une capacité de 1536 disques pour un stockage maximal de 4,7 Po et il faut ajouter 1 To de DRAM et 22,7 To de cache via PCI-Express des SSD. Il y a également la baie DX8900 S3 qui peut embarquer 2 à 24 contrôleurs pour une capacité totale de 13,8 Po avec 4608 disques, 6 To de DRAM et 67,2 To de cache PCIe. Sur la partie SSD, le constructeur fait appel à Toshiba pour des SSD de différentes tailles : 600 Go, 800 Go et 1,6 To, ainsi que des disques durs classiques de 2 à 8 To (pour réaliser des baies hybrides).

4 millions d’IOPS

La troisième génération de baies de stockage affiche des performances en hausse par rapport à ses prédécesseurs. Ainsi, ces derniers étaient capables de gérer 1 millions d’IOPS, les versions S3 affichent 4 millions d’entrées-sorties par seconde. Ils rejoignent la concurrence notamment les FAS8080 de NetApp. Les systèmes Eternus seront disponibles au mois d’août pour un tarif qui débute à 200 000 dollars.

Avec la gamme Eternus, Fujitsu souhaite adresser le marché des grands comptes mais avec un prix d’entrée cité précédemment, la société peut viser les grosses PME qui sont à la recherche de solutions de stockage à la fois performant et de hautes capacités. On pense ici par exemple au secteur bancaire ou la finance qui ont à la fois des besoins transactionnels importants et des contraintes réglementaires d’archivage de données. Le côté hybride des baies est donc parfaitement adapté dans ce cadre.

A lire aussi :

Pour Fujitsu, l’innovation doit rester à hauteur d’homme
Fujitsu veut réduire le nombre de switch dans les supercalculateurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur