Régulations

Futur DVD: Universal opte pour le Blu-ray de Sony

war
0 0 Donnez votre avis

Universal Music Group a annoncé hier qu’il prévoyait de soutenir la technologie de DVD haute définition proposée par Sony. Un coup dur pour le concurrent direct du Blu-ray, le HD-DVD de Toshiba

C’est un point de plus remporté par Sony dans la guerre des formats du futur qui l’oppose à son concurrent lui aussi nippon : Toshiba. Car il faudra bien remplacer le DVD un jour.

Pour l’heure, deux options existent, le HD-DVD de Toshiba et le Blu-ray de Sony. Après l’adoption à la fin juillet par le studio 20th Century Fox et par Disney, du format Blu-ray, c’est au tour d’un troisième géant, Universal, de prendre parti pour ce dernier. Un choix qui conforte Sony auprès des ‘majors’ du cinéma et de l’édition musicale. (lire nos articles) De plus, il faut compter avec le Japonais Sanyo qui a retourné sa veste: il a annoncé le 14 juin dernier qu’il soutiendrait Sony. Rappelons l’avantage de ces futures « galettes » de troisième génération: elles présentent des capacités de disque étendues, de 30 à 50 gigas pour Sony et Toshiba et jusqu’à 100 gigas pour TDK (lire nos articles). Et donc sur un plan industriel les avantages sont nombreux, s’agissant notamment de la qualité des images et du coût de fabrication. Il est en effet moins cher de n’utiliser qu’une « galette » pour plusieurs films plutôt que l’inverse (pour les séries TV notamment). Qui plus est, les platines Blu-Ray devraient être compatibles avec le format DVD. Une compatibilité ascendante qui devrait réjouir les cinéphiles disposant d’une DVDthéque. Enfin, Sony a précisé que le Blu-ray serait utilisé pour sa PlayStation3 qui sortira en 2006. Seul bémol au tableau pour le consommateur, le prix risque d’être élevé. Cette nouvelle victoire va donner du baume au c?ur aux concepteurs du format Blu-ray de Sony après l’annonce fin juin d’un rapprochement entre son concurrent Toshiba, Microsoft et Time Warner. On retiendra également que l’espoir d’une unification des standards s’éloigne un peu plus, car les protagonistes, qui l’avaient pourtant déclaré, semblent de moins en moins vouloir coopérer en vue d’une convergence…