Télégrammes : Galaxy S8 joue au Continuum, Landesk fusionne avec Heat, Bitcoin à plus de 1000 dollars, Atos acquiert Engage ESM

MobilitéPolitique de sécuritéProjetsSécuritéSmartphonesSSII

A l’heure où Valls et Peillon livrent leur programme pour la présidentielle, il est temps de lire les télégrammes du soir.

Mode Continuum chez Samsung aussi ? Microsoft n’est pas le seul à vouloir étendre les fonctionnalités de ses smartphones Windows 10 pour en faire des PC de bureau. Samsung y songe aussi. Selon une fuite issue d’une présentation, le constructeur coréen envisage de doter son futur Galaxy S8 d’un mode Continuum. La présentation en question (partagée par AAWP), présente un smartphone stylisé connecté à un écran et clavier en s’accompagnant d’une légende laissant entendre la présence de fonctions multitâches. La présence du logo Android laisse entendre que la solution serait bien exploitée sous l’OS mobile de Google. Une capture qui ouvre clairement les portes à interprétation. Si l’information et la fonctionnalité se présente (ainsi que la présence attendu d’un stylet comme pour les Galaxy Note), Samsung pourrait devancer Microsoft et ses attendus Surface Phone qui entendent combiner mobilité avec fonctionnalités des applications de Windows 10 desktop.

Le fonds Clearlake reprend Landesk et le fusionne à Heat. Le premier mécano industriel de 2017 : le fonds Clearlake Capital annonce son intention de racheter Landesk au fonds Thomas Bravo et de fusionner cet éditeur spécialisé dans la gestion des postes de travail et des actifs avec Heat Software, dont les activités sont proches. Le portefeuille de Heat (lui-même né de la fusion de FrontRange et de Lumension Security en 2015) est toutefois davantage orienté vers la gestion des services Cloud et la cybersécurité. Si Clearlake ne dévoile pas les détails financiers de l’opération, le Wall Street Journal assure que la reprise de Landesk a coûté environ 1,1 milliard de dollars. La société née de ce rapprochement devrait opérer sous un nouveau nom. Dirigée par l’actuel Pdg de Landesk, Steve Daly, et comptant quelque 1 600 personnes, le futur éditeur prévoit de grossir par acquisitions dans les domaines de la sécurité, de la gestion d’actifs et de la gestion des services. « Les produits Heat s’alignent parfaitement avec notre mission : aider nos clients à construire une IT moderne centrée sur l’utilisateur. Ils vont également nous apporter une expertise et des compétences supplémentaires pour accompagner nos investissements dans le Cloud », explique Steve Daly.

Bitcoin revient au-dessus des 1000 dollars. La monnaie virtuelle a repassé le plafond des 1000 dollars (1019 dollars au cours actuel). L’hyperinflation de la crypto-monnaie s’explique car elle est relativement épargnée par les régulations et les politiques monétaires. Elle s’est imposée, au-delà du registre spéculatif, comme un actif de réserve. Notamment pour les investisseurs chinois, inquiets face à la chute du yuan et plus globalement le ralentissement de la croissance dans le pays. A noter que le Brexit avec la spéculation sur la Livre Serling et l’élection de Donald Trump ont également un impact sur le cours du Bitcoin. Ces incertitudes font de la monnaie virtuelle une valeur refuge, selon ITespresso.

Atos se renforce en Grande-Bretagne. A peine sortie du réveillon, la SSII Atos annonce l’acquisition de la société britannique Engage ESM, un spécialiste de la gestion des services IT et partenaire mondial de l’éditeur ServiceNow. Atos est également un partenaire de cet éditeur de solutions de gestion de services IT en mode Saas. Engage ESM affiche un chiffre d’affaires de 17 millions de livres (20 millions d’euros) et emploie environ 140 personnes, majoritairement basées à Londres. La transaction a été bouclée le 30 décembre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur