Girl Develop It veut féminiser le monde de la programmation

DéveloppeursLogicielsOpen SourceProjets
Women Open Source
3 11 Donnez votre avis

Apprendre aux femmes à développer du code. Voilà la mission que s’est fixée Girl Develop It, qui s’appuie pour l’essentiel sur des technologies Open Source.

L’IT reste un milieu très masculin. Un problème qui trouve aussi écho dans le monde de l’Open Source.

Red Hat a organisé un déjeuner dans le cadre de son Red Hat Summit 2016 de San Francisco pour rendre hommage aux femmes travaillant dans le secteur de l’Open Source. Cette année, la firme a choisi de donner la parole à Girl Develop It (GDI), une organisation visant à pousser les femmes vers le monde de la création de code.

Corinne Warnshuis, Girl Develop ItEn intervenante, Corinne Warnshuis, directrice exécutive de Girl Develop It (www.girldevelopit.com). L’association regroupe aujourd’hui 67 000 membres et délivre des cours dans 54 villes réparties sur l’ensemble du territoire des États-Unis.

Les cours, abordables, sont axés essentiellement sur les technologies web, mais se tournent de plus en plus vers le monde de l’Open Source. Certains élèves utilisent ces cours comme première étape avant le passage d’un diplôme dans le secteur de l’informatique.

Des résultats concrets… en Open Source

Plusieurs projets s’appuyant sur des technologies Open Source ont été mis en place par les membres de GDI. L’association a ainsi été engagée dans la création d’Unlock Philly, un outil permettant de trouver les accès de transport en commun de Philadelphie accessibles aux personnes en situation de handicap. Une offre mettant l’accent sur l’Open Source et l’Open Data et elle-même accessible en Open Source sur GitHub.

Red Hat souffre aussi de ce manque de personnel féminin dans le monde IT. Selon un sondage réalisé en 2013 (source), 11 % des participants à des projets Open Source sont en effet des participantes. Un pourcentage qui demeure particulièrement faible.

Nota : le prix Red Hat Women in Open Source sacre cette année Jessica McKellar (travaux sur Linux et Python), directrice de l’ingénierie et le chef de cabinet du vice-président de l’ingénierie chez Dropbox, et Preeti Murthy (travaux sur Mono et Linux), étudiante diplômée à l’Université Carnegie Mellon.

À lire aussi :
Red Hat accélère sur les conteneurs
Jim Whitehurst, Red Hat : « Linux a gagné »
Cloud et microservices au menu de JBoss EAP 7

Crédit photos : © Silicon.fr

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur