Gmail ouvre ses outils d’importation de mails

DéveloppeursLogicielsOpen SourcePoste de travailProjets
10 12 Donnez votre avis

Google voudrait bien faire de Gmail un hub de différentes messageries. Pour cela, la firme vient de publier en Open Source des outils d’importation de messages issus d’autres messageries.

Une option pour mettre automatiquement en spam les e-mails provenant de contacts indésirables, une extension Chrome pour faire suivre plusieurs courriels en une seule fois, des alertes en cas de réception de messages depuis des serveurs qui ne prennent pas en charge le chiffrement… autant de fonctionnalités que Google a adjointes ces dernières semaines à Gmail pour améliorer l’expérience des utilisateurs.

Mais comment en recruter de nouveaux ? Le groupe Internet mise sur une simplification du processus de migration depuis d’autres services de messagerie. Dans cette optique, il place, en open source (licence Apache 2.0), deux outils baptisés « Mail Importer » et « Import Mailbox to Gmail ». L’un et l’autre sont encore en phase préliminaire de développement. Ils ne fonctionnent pour l’heure qu’en ligne de commande.

Brancher Gmail sur d’autres sources

Le premier doit permettre d’importer des messages électroniques dans Gmail depuis diverses sources. La seule prise en charge à l’heure actuelle est Thunderbird, mais il devrait, selon les équipes de Google, « être assez facile » d’étendre la compatibilité à d’autres services exploitant le format mbox.

Mail Importer – codé en Java – n’importe que les e-mails qui n’existent pas encore dans une boîte Gmail. Il essaie de préserver leur état exact : lu ou non, placés dans un dossier donné, éventuellement mis en favoris, etc. Une copie exacte est réalisée, y compris pour les pièces jointes et les en-têtes.

Également au stade préliminaire, Import Mailbox to Gmail remplit la même fonction, mais à plus grande échelle. Il s’agit en l’occurrence d’un script Python destiné à l’import de multiples boîtes mail au format mbox vers l’ensemble des comptes rattachés à un domaine Google Apps, explique ITespresso.

Charge à l’administrateur du domaine de mettre le script en place, sans intervention des utilisateurs finaux. Dès lors, les données de messagerie sont transférées au même titre que les contacts et les agendas.

A lire aussi :

Gmail et Calendar partagent automatiquement leurs informations
Avec Dmail, Gmail gère les courriers à durée limitée

crédit photo  © ra2studio – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur