Logiciels

Google décroche un contrat géant pour ses Apps

googleapps0
14 1 Donnez votre avis

La chaine australienne de supermarchés Woolworths bascule aujourd’hui vers les Google Apps. Un contrat qui concernera à terme 200.000 employés.

Les grands comptes sont de moins en moins frileux vis-à-vis des Google Apps. Et pourtant, des données comme les e-mails sont souvent considérées comme critiques. Le contrat signé par Woolworths n’en prend ainsi que plus d’importance.

Cette entreprise australienne gère une chaine de plus de 3000 supermarchés situés en Australie et en Nouvelle-Zélande. Elle vient de basculer vers les Google Apps pour les 26.000 employés de son siège social.

Au cours des 12 prochains mois, Gmail, Google Calendar et Google Talk seront progressivement déployés. L’utilisation de Google+, Google Drive et Google Sites est également à l’étude.

À terme, l’entreprise envisage d’utiliser les Google Apps pour l’ensemble de ses employés, soit un total de 200.000 personnes, faisant de ce déploiement le plus gros jamais enregistré pour les Google Apps.

Chrome et App Engine

Le passage à Google Chrome a également été évoqué. Nul doute que le fait qu’il soit pilotable depuis la console d’administration des Google Apps a eu un grand rôle à jouer dans cette décision (voir « Chrome s’installe dans les entreprises »).

Notez que l’application interne de gestion de Woolworths s’appuie sur l’App Engine de Google.

« Notre personnel a besoin d’une technologie intuitive qui lui permette de travailler plus efficacement et en collaboration. Pour ce faire, nos 200.000 employés doivent être en mesure d’accéder aux bonnes applications et informations, à partir de n’importe quel endroit, en utilisant n’importe quel appareil », explique Dan Beecham, CIO de Woolworths Limited.

« C’est pourquoi nous avons décidé de passer à Google Apps et Chrome. Passer à une suite en mode cloud est un élément clé de notre stratégie visant à utiliser la technologie pour promouvoir une meilleure collaboration, productivité et efficacité. »


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Google