Google enlève le contrôle des plugins utilisés par Chrome

NavigateursPoste de travail
Chrome, Google, navigateur, sécurité © Google
2 1 Donnez votre avis

Chrome 57 ne permettra plus de désactiver simplement les greffons Native Client et Widevine. Une décision discutable de la part de Google.

Google vient de retirer une fonctionnalité peu connue de son navigateur web Chrome : la possibilité de gérer les greffons installés. L’adresse « chrome://plugins » permettait jusqu’alors d’accéder à la liste des plug-ins présents. Avec à la clé la possibilité de les désactiver.

Cette fonctionnalité ne sera plus présente dans la prochaine version des butineurs Chrome et Chromium, la 57. Les paramètres de l’application autoriseront un contrôle des greffons Flash et PDF, mais cacheront aux yeux des utilisateurs d’autres solutions, comme Widevine, qui sert à protéger l’accès à des médias en ligne.

Des DRM imposés à tous

Il ne sera donc plus possible de désactiver des greffons autres que Flash et PDF. Google considère en effet que des offres comme NaCL (native client) et Widevine (DRM) font partie intégrante de son butineur et ne doivent pas pouvoir être désactivées.

Ceux qui souhaitent lutter contre la prolifération des DRM n’apprécieront probablement guère cette décision. Même chose pour ceux souhaitant avoir la main sur les plug-ins installés par des applications tierces, dont l’administration deviendra moins aisée.

gHacks a toutefois trouvé une parade, qui consiste à retirer purement et simplement le dossier du greffon non désiré de l’installation de Chrome. Une méthode simple et efficace.

À lire aussi :
Audio : Google Chrome se met au FLAC
Google Chrome 56 renforce sa sécurité et corrige ses failles
Internet Archive propose une extension anti erreur 404 pour Chrome

Crédit photo : © Google

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur