Google Home piégé par une publicité Burger King

CollaborationLogiciels
3 49 Donnez votre avis

« OK Google, fais-moi ma pub ». Et Google Home de s’exécuter. Les assistants vocaux ont visiblement encore du chemin à parcourir avant de mériter le terme d’intelligents.

Il se veut intelligent, mais pas au point de repérer une publicité, ni même une voix inconnue. Retour à la réalité pour les assistants vocaux motorisés par le machine learning, avec cette mésaventure qui a touché l’appliance Google Home.

L’idée de l’Américain Burger King a été très simple : diffuser une publicité (visible ici) comprenant une question précédée de la phrase clé « OK Google ». Déclenchant ainsi une recherche, et une réponse, de la part de Google Home. Piégé, l’assistant de Google s’est ainsi transformé en ambassadeur de la chaîne de restauration rapide. L’appliance Google Home n’est d’ailleurs pas la seule à avoir été prise en défaut par cette astuce. Il en a été de même avec les smartphones et tablettes dont l’assistance vocale était activée.

Intelligence artificielle, pour une erreur bien réelle

Et les solutions de Google de réciter la fiche Wikipedia dédiée au Whooper de Burger King. Voilà qui fait tache (de gras ?) sur le CV du machine learning. Après le bot Microsoft qui perd les pédales, voici venu le bot de Google qui part en sucette… pour un burger.

Le géant du Net a rapidement corrigé le tir. Ainsi Google Home ignore maintenant le message présent dans la publicité. Piégé, l’assistant de Google se montre donc aussi boudeur… jusqu’à la prochaine fois où il se fera prendre.

À lire aussi :
Google Home ou la fin de la vie privée ?
Google Home véhicule rumeurs et fausses news
Chromecast, Home et Wifi : Google prend position dans le salon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur