Google lance une offre économique sur son réseau Cloud Platform

CloudGestion des réseauxRéseaux

Google lance Network Service Tiers, un service de hiérarchisation des services d’accès à sa plate-forme Cloud avec deux niveaux de services.

Google continue de profiter de l’été pour raviver la guerre des services Cloud menée de front contre AWS et Microsoft Azure. La firme de Mountain View vient d’annoncer le lancement de Network Service Tiers sur Google Cloud Platform (GCP), un service de hiérarchisation du niveau de performance du réseau d’accès aux services Cloud. Le premier du genre parmi les principaux fournisseurs de Cloud public.

Deux niveaux de services sont proposés pour l’heure : Premium Tier qui fournit une connectivité optimisée en s’appuyant sur l’infrastructure de Google; Standard Tier qui offre, selon Google, « un réseau à prix attractif avec des performances comparables à celles d’autres grands Cloud publics ».

100 PoP

Google-network-tierLe service Premium repose sur un réseau privé en fibres optiques interconnecté avec les réseaux d’opérateurs à travers 100 points de présence (PoP) sur le globe. Une infrastructure qui, aux dires du fournisseur, ferait du réseau « le plus important des fournisseurs de Cloud publics ». Une configuration cruciale pour assurer un accès performant des utilisateurs aux applications hébergées dans le nuage de la firme californienne et dont la résilience est assurée par une double redondance des liaisons. Même en cas de coupure accidentelle d’une fibre, voire deux, le trafic continue ainsi d’être délivré sans interruption. Autre point différenciant de l’offre Premium, un service d’équilibrage de charges (load balancing) à l’échelle mondiale. Une solution appelée à simplifier la gestion des services.

De fait, Premium Tier emprunte le même réseau que Google utilise pour ses propres services (Search, Gmail, YouTube…). « Si vous utilisez Google Cloud aujourd’hui, vous utilisez déjà le puissant Premium Tier », note la firme dans son annonce. La véritable nouveauté est donc Standard Tier qui se distingue du précédent par une offre commerciale plus accessible. Mais au prix de performances moins élevées puisque le trafic transite sur l’Internet public, et non sur le réseau privé de Google, avant de rejoindre les GCP régionales. La qualité du trafic dépendra donc grandement de l’offre de transit de l’opérateur fournisseur d’accès. De plus, le service de load balancing se limite à l’environnement régional et non mondial.

Jusqu’à un tiers moins cher

Une solution qui peut donc parfaitement convenir à un utilisateur dont les services se limitent à une zone géographique restreinte mais probablement pas pour des besoins étendus à l’échelle continentale ou planétaire. En matière de performances, cela se traduit aux Etats-Unis par une moyenne de 5,4 Mbit/s de débit pour Premium Tier contre 3,2 Mbit/s pour Standard Tier, selon les mesures de Cedexis qui propose des services d’optimisation du transit.

Standard Tier promet d’être entre 24% et 33% moins élevés que ceux de Premium Tier en Amérique du Nord et en Europe. Jusqu’à 10 To consommés par mois, le Go sera facturé 0,085 dollar pour l’offre Standard contre 0,105 dollar sur Premium. L’ensemble des tarifs sont disponibles sur cette page. A noter qu’ils seront appliqués lorsque Network Service Tiers, actuellement en version Alpha, basculera en mode pleinement opérationnel (Generally Available). En attendant, les tarifs actuels continuent de s’appliquer aux deux offres.

Google en profite pour signaler que « Standard Tier est moins cher que les options d’accès Internet offertes par d’autres fournisseurs majeurs de Cloud public ». Mais pour combien de temps ? A chaque fois que Google a tenté de concurrencer les services web d’Amazon par la voie tarifaire, ce dernier a toujours rapidement comblé l’écart.


Lire également
Google renforce la sécurité de son Cloud avec la puce Titan
Google veut toujours accélérer Internet avec son protocole BBR
Google propose aux entreprises de migrer dans le Cloud… par la poste


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur