Google met fin à son projet de smartphone modulaire Ara

ComposantsMobilitéPoste de travailSmartphones
1 9 Donnez votre avis

Google pourrait laisser à d’autres le soin de fabriquer et commercialiser son smartphone modulaire Ara. Mais sans son soutien, le projet a peu de chance d’aboutir sur le marché.

Ce n’était pas une mauvaise idée. Mais Google, ou plutôt sa maison mère Alphabet, vient d’y mettre fin. Le géant de Mountain View a déclaré à Reuters suspendre son projet Ara de téléphone modulaire. Rappelons que le Project Ara visait à permettre à l’utilisateur de construire son propre smartphone en proposant des modules autonomes de mémoire, processeur, capteur photo, etc., qui viennent se clipser sur un boîtier de base. Une sorte de smartphone en Lego personnalisable à souhait (ou presque).

Présenté une première fois en 2014, Google (Alphabet) avait multiplié les partenariats pour développer l’écosystème d’Ara. En février 2015, le constructeur de smartphones Yezz présentait un prototype au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone. En mai dernier, Google annonçait d’autres partenaires à l’occasion de sa conférence développeur. Et entendait lancer une version du téléphone pour les développeurs cet automne.

Unifier l’offre hardware

Ce qui pourrait laisser entendre que Google ne va pas produire lui-même les Ara mais en laissera le soin à d’autres constructeurs, comme il l’a fait avec Android. L’arrêt interne du projet pourrait également sonner l’heure d’une unification des initiatives de Google en matière de solutions hardware maison qui s’étendent des smartphones et tablettes Nexus aux PC portables Chromebooks (eux aussi fabriqués par des partenaires). Ce sera peut-être la mission de Rick Osterloh, le président de Motorola, qui a rejoint la firme californienne en début d’année après que Google ait vendu le constructeur de smartphones à Lenovo en janvier 2014.

Il est néanmoins difficile de se prononcer sur le futur des smartphones modulaires. Lesquels sont confrontés à des coûts élevés pour produire et distribuer les composants autonomes, même en regard du potentiel de réduction des déchets qu’ils permettent. Il n’en reste pas moins que l’idée de modularité fait son chemin. LG s’en est, par exemple, inspiré pour son G5 dont la base interchangeable permet d’améliorer l’appareil photo par défaut ou le haut parleur.


Lire également
Projet Ara : Google avance sur son smartphone modulaire
Le projet Ara de Google s’enrichit de puces Nvidia et Marvell
Projet Ara : le futur smartphone en kit de Google en vidéo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur