Google intégrera ses propres puces aux smartphones Pixel

MobilitéSmartphones

Les prochains smartphones de Google pourraient intégrer des processeurs conçus en interne. De quoi se différencier de la concurrence.

Google vient de débaucher Manu Gulati, qui devient son « Lead SoC Architect ». Bref, le responsable des composants tout-en-un qui seront proposés par la firme de Mountain View. Ce transfuge d’Apple avait travaillé sur les puces équipant les iPhone et iPad. Il avait auparavant œuvré au sein de sociétés comme Broadcom et AMD.

Il est probable que les futures versions des smartphones Pixel adopteront des processeurs signés Google. Et non plus des Snapdragon de Qualcomm. Ceci ne devrait toutefois pas être le cas pour le Pixel 2, qui devrait accueillir un Snapdragon 836. Rappelons que le smartphone Pixel de première génération utilisait pour sa part un Snapdragon 821.

En créant des SoC dédiés, Google pourra – en plus de se différencier de la concurrence – y intégrer des fonctionnalités avancées. Par exemple pour le Machine Learning, qui devrait prendre une place importante dans les futurs smartphones.

À peine plus de 1 million de Pixel vendus

Notez que le smartphone Pixel est plus un succès d’estime qu’un succès commercial. Le Pixel Launcher proposé sur Google Play vient en effet tout juste de passer le cap du million d’installations. Soit autant de smartphones Pixel en circulation.

Les dernières rumeurs en date indiquent que Google ne proposera que deux déclinaisons du Pixel 2, contre 3 attendues initialement. Une conséquence probablement directe du faible volume de vente de ces terminaux mobiles.

À lire aussi :
Google proposera des successeurs aux smartphones Pixel en 2017
Google corrige 101 failles d’Android, dont 27 critiques
Le Pixel 2 XL de Google devrait passer au plein écran


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur