Google se lance discrètement dans le CDN

CloudDéveloppeursDSIGestion des réseauxProjetsRéseaux
15 16 Donnez votre avis

Google lance Cloud CDN, un nouveau service d’optimisation de diffusion des contenus. Pour l’heure en version Alpha et limitée géographiquement.

C’est en toute discrétion que Google a lancé un service de CDN (content delivery networks). Certes, le service Google Cloud CDN est encore présenté en version Alpha et, dans ce cadre, n’est pas recommandé pour un usage de production. Mais l’initiative n’en est pas moins symptomatique des manœuvres du géant de Mountain View de s’immiscer un peu plus dans le domaine du transport des contenus.

Avec cette version Alpha, Google accepte donc les applications des développeurs qui souhaitent tester le service. Lequel est, pour l’heure, limité géographiquement, notent nos confrères de VentureBeat. Les points d’accès s’étofferont au fil du développement du service. Notons que, même en version Alpha, le service est payant. Et les tarifs appliqués sont ceux de l’offre de Load Balancing HTTP(S).

Mise en cache automatique

Sans grande surprise, Google appui son CDN sur ses serveurs caches disposés à la marge de son réseau pour héberger les contenus web les plus demandés et éviter ainsi une surcharge des serveurs des éditeurs. Le service de CDN de Google vise ainsi à permettre aux éditeurs et diffuseurs d’améliorer l’accès à leurs contenus en généralisant leur mise en cache. « Une fois que vous activez Cloud CDN, la mise en cache se fait automatiquement pour tous les contenus ‘cachables’ », indique Google. De quoi intéresser les développeurs qui souhaitent profiter d’un chargement accéléré de leurs applications.

Avec Cloud CDN, Google complète l’offre de services de sa Cloud Platform et vient marcher sur les plates-bandes d’autres fournisseurs de services Cloud. A commencer par Amazon Web Services (AWS), qui propose déjà CloudFront CDN, et Microsoft Azure qui dispose également d’un CDN. Mais aussi d’Akamai alors que Google a récemment signé un accord de partenariat avec le numéro 1 mondial du CDN (ainsi qu’avec d’autres comme CloudFlare, Level 3, Fastly ou Highwinds). Portant sur l’interconnexion entre les plates-formes d’Akamai et Google, l’accord n’est cependant pas directement concurrentiel de l’offre de CDN de Mountain View. Mais Cloud CDN montre la volonté de Google d’accélérer sur ce terrain. Et pourrait, à termes, atteindre les limites de l’exercice du partenariat.


Lire également
Découvrez ma météo du Cloud
Cedexis scanne les pannes de l’Internet en temps réel
Cloud ou CDN ? L’achat de Sway.com par Microsoft intrigue


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur