Télégrammes : Google un Tango avec Lenovo, Départs chez IBM, 10 millions de SIM M2M, AT&T soutient OpenStack,

AppsCloudM2MMobilitéOperateursRéseauxSmartphones
1 18 Donnez votre avis

Si Andrè Courrèges était un maître du prêt à porter, vous avez toute maîtrise pour lire les télégrammes du soir.

  • Google a choisi Lenovo pour son projet Tango. Après la tablette à l’attention des développeurs, c’est au tour du smartphone d’intégrer la technologie 3D issue du projet Tango de Google. La firme de Mountain View a retenu Lenovo pour réaliser ce premier terminal mobile. Le projet tango donne la possibilité de reproduire une pièce en 3D et l’environnement autour de l’utilisateur. Il s’appuie sur un logiciel installé sur le terminal bardé de capteurs. Les usages sont multiples comme retrouver son chemin dans un endroit public ou chez quelqu’un, mais également effectuer des mesures d’une pièce pour acheter ensuite de la décoration ou des meubles. Google a annoncé la mise en place jusqu’au 15 février d’un espace dédié aux développeurs pour élaborer des applications dédiées à cet environnement de réalité augmentée. Les dirigeants de Lenovo ont indiqué que le smartphone est prévu pour la mi-2016 à un prix avoisinant les 500 dollars.
  • Fuite des exécutifs chez IBM. En début de semaine, on apprenait que Steve Mills, le gourou du software, quittait Big Blue après 40 ans de bons et loyaux services. Nommé récemment vice-président, il rapportait directement à Ginni Rometty, CEO d’IBM. Mais son départ n’est pas le seul. Selon Fortune, deux autres exécutifs ont plié bagage. Il s’agit tout d’abord de Danny Sabbah, CTO et responsable de la division Cloud d’IBM. Il avait rejoint la firme américaine en 1988. Enfin, troisième retrait en la personne de Brendan Hannigan en charge de l’entité sécurité du groupe. Il était arrivé chez IBM lors du rachat de la société Q1 Labs dont il en était le dirigeant.
  • 10 millions de cartes SIM M2M en France. Au 3e trimestre 2015, le chiffre d’affaires des opérateurs s’est élevé à 9 milliards d’euros HT (dont 8,2 pour les services de communications), selon l’observatoire du marché des télécoms de l’Arcep. Un résultat toujours en baisse (-2,2% par rapport à 2014) mais de manière moins élevée que précédemment (-3% sur les deux premiers trimestres). La baisse se limite d’ailleurs à « seulement » -1,6% si l’on intègre les revenus annexes (ventes de terminaux…) qui progressent de 5% à 826 millions. 71,8 millions de cartes SIM sont en services (+630 000 sur le trimestre) dont 25% en 4G et près de 17 millions couplées à un abonnement fixe. Les SIM M2M franchissent les 10 millions d’unités (et 23 millions d’euros de revenus). Les Français sont toujours aussi friands de SMS. Ils en ont envoyés 50,7 milliards (+4,9% en un an) dont 1 milliard de MMS. 3,9 millions de connexions fixe s’effectuent en très haut débit sur les 26,6 millions de foyers connectés au total à Internet (sur 38,7 millions d’abonnements téléphoniques).
  • AT&T soutient l’Open Source et OpenStack. A l’occasion de l’AT&T Developer Summit qui se tenait cette semaine à Las Vegas (oui, à côté du CES), le patron de l’opérateur John Donovan a annoncé que le groupe ambitionnait de basculer la moitié des applications en Open Source contre 5% aujourd’hui. Sans toutefois préciser une échéance. L’opérateur américain s’appuiera notamment sur les projets Open Source OpenDaylight, OPNFV, ON.Lab, la Linux Foundation, OpenStack et d’autres pour mettre notamment en œuvre la virtualisation de son réseau. En 2015, AT&T a notamment basculé 74 AIC (AT&T Integrated Cloud ou nœuds de réseau physiques qui exploite des fonctions réseau virtualisées) sur OpenStack. Soit 5 de mieux qu’initialement prévu. « Cette infrastructure mondiale de Cloud nous apporte de meilleures performances, de la sécurité et de la flexibilité, revendique John Donovan. Nous demandons aux développeurs de continuer à soutenir OpenStack, et de rendre leurs applications cloud natives chaque fois que possible. »
Crédit photo : Aleksandar Mijatovic-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur