Le gouvernement britannique s’associe avec IBM sur le Big Data

Big DataBusiness IntelligenceCloudData & StockageServeurs
IBM Watson OpenPower UK
0 150 Donnez votre avis

La recherche sur le Big Data effectuée au Royaume-Uni se fera avec l’aide de l’Américain IBM, de Watson et des serveurs OpenPower.

Le ministre des Sciences du gouvernement britannique, Jo Johnson, a levé le voile sur un partenariat signé avec IBM, d’une durée de cinq ans et d’un montant de 313 millions de livres (environ 453 millions d’euros).

L’objectif est de booster la recherche sur le Big Data au sein du Royaume-Uni. Le gouvernement va mettre 113 millions de livres sur la table, et IBM 200 millions, sous la forme d’un ensemble de technologies et d’une expertise sur site.

L’accès aux datacenters d’IBM et à la plate-forme Watson sera ouvert aux chercheurs. Un minimum de 24 chercheurs de la firme américaine seront également détachés auprès du Hartree Centre, piloté par le STFC (Science and Technology Facilities Council). Les résultats des travaux menés par les universitaires britanniques et les équipes d’IBM seront commercialisés conjointement par les deux acteurs.

Des serveurs OpenPower

Ce partenariat est d’importance pour IBM, mais également pour la Fondation OpenPower. Cette technologie sera en effet un des éléments clés des infrastructures qui seront mises en place dans le cadre de ces travaux de recherche, aux côtés de Watson, lui aussi basé sur la technologie Power.

Les machines OpenPower se positionnent ainsi comme les fantassins des infrastructures massives dédiées à des traitements Big Data, la tête pensante de ces clusters restant Watson.

À lire aussi :
Quiz Silicon.fr – 10 questions pour tout savoir sur l’initiative OpenPower
SoftLayer va intégrer des serveurs OpenPower à ses offres bare metal
Tyan et Cirrascale lancent les premiers serveurs OpenPower non IBM

Crédit photo : © Feature Photo Service

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur