L’oeuvre de Jane Austen plébiscitée par les hackers

MalwaresPolitique de sécuritéSécurité
2 7 Donnez votre avis

Des pirates utilisent des extraits d’oeuvres littéraires classiques, dont « Raison et sentiments », pour cacher des programmes malveillants. Les antivirus n’y voient que du feu, selon Cisco.

Le rapport semestriel de Cisco Security témoigne de la créativité grandissante des pourvoyeurs de malwares pour mieux tromper les antivirus et infiltrer les systèmes et réseaux informatiques corrompus. Les hackers utilisent une palette de leurres, dont des extraits de la satire sociale et familiale « Raison et sentiments » ou « Le cœur et la raison » (« Sense and sensibility », dans sa version originale) de la femme de lettres anglaise Jane Austen (1775-1817).

Un bon Jane Austen peut cacher un malware

« Ajouter des passages d’un texte classique à la page Internet [utilisée par les pirates informatiques] est une technique de dissimulation beaucoup plus efficace que l’approche traditionnelle, consistant à utiliser un texte aléatoire », expliquent les auteurs du rapport. La technique permet de tromper des logiciels de sécurité du marché. Ces derniers appréhendent le texte littéraire comme un contenu sans conséquence pour le système sur lequel il est lu, alors qu’il maquille en fait un virus.

Cisco n’explique pas pourquoi l’œuvre de Jane Austen est le choix le plus fréquent des créateurs de malwares. L’unité de sécurité de l’équipementier américain précise toutefois que la littérature du 19e siècle n’est pas la seule à servir les desseins de hackers du 21e siècle. Des articles de magazines et des billets de blogs peuvent aussi leur permettre de contourner avec succès la vigilance d’antivirus.

Lire aussi :
Le malware Rombertik détruit les PC quand il est détecté
Le trafic IP mondial va tripler d’ici 2019, prédit Cisco

crédit photo © donatas1205_shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur