HP-Autonomy : une première facture à 100 millions de dollars

JuridiqueRégulations
1 1 Donnez votre avis

HP a trouvé un accord avec un fonds de pension hollandais qui le poursuivait pour l’acquisition d’Autonomy. L’arrangement est évalué à 100 millions de dollars.

Dans l’affaire relative aux conditions d’acquisition d’Autonomy, HP a commencé à sortir le carnet de chèque. En effet, un fonds de pension hollandais, PPGM, vient de signer un accord avec la firme de Palo Alto pour arrêter une procédure collective (class-action). L’arrangement est évalué à 100 millions de dollars. Cette somme sera versée à un fonds chargé d’indemniser les actionnaires qui ont acheté des actions HP entre le 19 août 2011 et 20 novembre 2012.

PPGM considérait que HP avait donné de fausses et trompeuses informations sur la valeur d’Autonomy et ses faibles performances après le rachat. Pour mémoire, en 2011, HP mettait la main sur l’éditeur de logiciels, spécialisé dans la BI, Autonomy, pour un montant de 11,1 milliards de dollars. Toutefois, fin 2012, la firme américaine accusait Autonomy de fraude, l’éditeur étant soupçonné d’avoir gonflé ses chiffres afin de tromper les acheteurs potentiels. HP provisionnait alors une charge de 8,8 milliards de dollars et portait l’affaire devant les autorités, afin de faire toute la lumière sur cette opération.

Plusieurs actionnaires étaient alors montées au créneau pour demander des comptes. HP avait réussi à passer un accord pour l’aider à poursuivre les dirigeants d’Autonomy. Récemment, HP a dévoilé ses ambitions en réclamant 5,1 milliards de dollars en guise de réparation aux ex responsables d’Autonomy. Ces derniers ont riposté comme l’indique nos confrères de Re/code : « Ils vont poursuivre HP pour fausses déclarations et diffamation à leur encontre le 20 novembre 2012, ainsi que pour la campagne de dénigrement qui s’en est suivie. Mike Lynch réclame 148 millions de dollars de réparation. »

A lire aussi :

HP n’ignorait pas tout des petits arrangements d’Autonomy
Autonomy : audit à l’appui, HP confirme avoir été abusé

James Steidl / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur