HP dévoile ses premières imprimantes 3D industrielles

ImprimantesPoste de travail
HP Jet Fusion 3D 4200
3 17 Donnez votre avis

Passage à la troisième dimension pour HP, qui présente enfin ses premières imprimantes 3D. Des outils qui placent la barre très haute.

Le spécialiste de l’impression HP se lance enfin dans l’impression 3D. Par le haut, avec la gamme HP Jet Fusion 3D Printing Solution, dont le prix de base se fixe à 120 000 euros pour la Fusion 3D 3200 Printer ; 145 000 euros pour un système complet prêt à l’emploi. La 3200 est prévue pour 2017. Plus chère (probablement plus de 200 000 euros), mais aussi plus performante, la 4200 sera accessible dès la fin de l’année. Les précommandes sont ouvertes, indique HP.

La firme promet une vitesse d’impression et une qualité sans commune mesure avec la concurrence : 1200 DPI, une finesse pouvant atteindre les 0,07 mm (0,08 mm sur la 3200) et une vitesse de 45 litres par heure (35 litres pour la 3200). 10 fois la vitesse des offres actuelles pour la moitié du coût de production, promet HP. Et il sera possible d’imprimer des créations d’une taille maximale de 40,6 x 40,6 x 30,5 cm. Le support des matériaux couvre actuellement le nylon, en une couleur.

HP brochure 3D

BMW et Nike comme premiers clients

Des caractéristiques impressionnantes, pour des machines imposantes : 3,9 m3, de 730 à 900 kg, une consommation variant entre 9 et 11 kW, et un moteur proposant du Gigabit Ethernet et un disque de 2 To. La station du post traitement est du même acabit. Notez que l’ensemble est compatible avec le format ouvert 3MF.

BMW et Nike sont parmi les premiers à indiquer souhaiter utiliser les Jet Fusion 3D de HP. Non seulement pour du prototypage, mais aussi pour des pièces de production.

Notez que HP travaille d’ores et déjà sur des évolutions de sa gamme, avec le support de la couleur et d’autres matériaux, allant du plastique au métal en passant par la céramique. La firme travaille ici avec des partenaires comme Arkema, BASF, Evonik et Lehmann & Voss.

À lire aussi :
Epson attaque l’impression laser avec ses jet d’encre EcoTank
Autodesk pousse l’impression 3D vers l’Open Source
Impression 3D : HP désormais dans les starting-blocks


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur