HP : de nouvelles réductions d’effectifs sont à attendre

GouvernanceRégulations
1 10 Donnez votre avis

Meg Whitman, CEO de HP, est lucide : si le plus gros de la restructuration de la société a été réalisé, des ajustements seront encore nécessaires avant la scission.

Interrogée sur CNN, la patronne de HP indique que la société n’en a pas encore fini avec ses opérations de restructuration. Afin de répondre aux changements économiques actuels, Meg Whitman estime que de nouvelles suppressions de postes sont à prévoir.

« Je pense que le plus gros est passé, mais je présume qu’il y aura encore des ajustements au cours des deux prochaines années », a – en substance – déclaré Meg Whitman.

La tête pensante de HP préfère ne pas donner de chiffres, mais indique que tout dépendra de l’évolution du contexte économique entre aujourd’hui et novembre prochain, date à laquelle HP sera scindé en deux entités distinctes. « Il y a encore du travail à faire pour mener ces entreprises exactement là où elles doivent être », constate-t-elle.

55 000 postes en moins

L’ère Whitman a été celle du changement pour HP. Depuis son arrivée en 2011, la firme a supprimé près de 55 000 postes, rappelle CNN, dont 21.000 sur la seule année 2014. HP a ainsi été une des multinationales américaines ayant le plus licencié l’année passée, devant d’autres sociétés, dont certains grands noms de l’IT comme Microsoft (-18 000) et Cisco (-6 000).

Un peu plus de 300 000 personnes travailleraient aujourd’hui chez HP, contre environ 350 000 en 2011 (la différence avec les 55.000 postes supprimés vient essentiellement des ajustements, embauches ou opérations de croissance externe réalisées sur la période).

À lire aussi :

Résultats : HP peine sur les imprimantes, mais se rattrape sur les serveurs
Résultats : HP souffre d’une activité morose et d’un dollar fort
Les ventes de PC sont en berne… sauf chez Lenovo et HP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur