HPE fusionne ses services aux entreprises avec CSC

ProjetsSSII
2 40 Donnez votre avis

Le rapprochement des activités de services de Hewlett Packard Enterprise (HPE) et Computer Sciences Corporation (CSC) donnera naissance à une entreprise IT pesant 26 milliards dollars.

Six mois après la séparation de Hewlett Packard en deux entités distinctes, l’une dédiée aux PC et imprimantes (HP) et l’autre aux services aux entreprises et solutions d’infrastructure (HPE), une nouvelle scission s’organise. Hewlett Packard Enterprise (HPE) a annoncé mardi la scission et la fusion de son activité de services aux entreprises avec celle de Computer Sciences Corporation (CSC). HPE, de son côté, va conserver les solutions d’infrastructure (Cloud, serveurs, stockage…).

Le rapprochement des services aux entreprises de HPE et de CSC doit permettre de réaliser 1 milliard de dollars de synergies de coûts après fusion, et 1,5 milliard de dollars en base annuelle à la fin du premier exercice de l’entité ainsi formée.

C’est Mike Lawrie, actuel CEO de CSC, qui dirigera la « nouvelle » entreprise ainsi créée. Meg Whitman, la dirigeante de HPE, va siéger au conseil d’administration, tandis que Mike Nefkens, aujourd’hui vice-président des services aux entreprises de HPE, va intégrer la direction de l’entreprise. Les actionnaires de HPE détiendront 50 % du nouvel ensemble.

26 milliards de dollars de chiffre d’affaires

« Avec 26 milliards de dollars de revenus annuels attendus, nous serons solides et prêts à concurrencer des fournisseurs de services émergents. Nous prendrons le meilleur de l’activité Enterprise Services et de CSC pour former cette nouvelle entreprise dynamique, et ensemble, nous serons beaucoup plus agiles, concentrés et rapides », a déclaré Mike Nefkens, dans un document interne dont The Register a obtenu copie.

Le rapprochement doit être finalisé d’ici le 31 mars 2017. La moitié des effectifs de HPE devrait ainsi intégrer CSC, lui-même scindé en deux entités indépendantes l’an dernier. À Wall Street, mercredi matin, l’action de HP a gagné plus de 10 % et celle de CSC a bondi de plus de 30 %.

Lire aussi :

La R&D grenobloise de HPE redoute le transfert à Genève
La scission de CSC en deux entités n’inquiète pas la France… pour le moment


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur