Huawei anticipe la convergence autour de 5 Clouds majeurs dans le monde

CloudDSIIAASOrchestrationPAASProjets

Lors de l’ouverture de Connect 2017, Huawei a partagé sa vision de l’évolution de l’industrie du Cloud dans le monde.

« Le Cloud est une pierre angulaire du monde numérique », a lancé Guo Ping (photo ci-dessus), CEO tournant de Huawei, lors de l’ouverture de la conférence Connect 2017 à Shanghai (du 5 au 7 septembre). Et d’ajouter que, en regard des économies d’échelle nécessaires aux investissements, « les Clouds dans le monde vont commencer à converger – pour devenir de plus en plus centralisés ».

Le dirigeant n’a pas précisé quand il entrevoyait le début de cette convergence. Mais il n’en reste pas moins convaincu que « dans le futur, nous prédisons qu’il y aura cinq Clouds majeurs dans le monde ».

Et Huawei, fournisseur de solutions depuis quelques années en tant que pur player, entend travailler avec ses partenaires pour construire l’un de ces cinq Clouds. « Nous avons la technologie et le savoir-faire », assure Guo Ping.

La firme chinoise devrait donc travaillera avec Orange, Deutsche Telekom ou Telefónica, ses partenaires européens, pour construire l’un des Clouds en question. Huawei construira un réseau mondial de Cloud à la fois sur ses propres Clouds publics et ceux qu’il a développé avec ses partenaires.

En faisant l’analogie avec les trois principales alliances des compagnies aériennes (SkyTeam, Star Alliance, et Oneworld), Guo Ping entend se mettre en oeuvre pour transporter ses utilisateurs partout dans le monde.

Que ce soient les entreprises chinoises qui s’exportent où les organisations occidentales qui pénètrent le marché chinois. Et d’ajouter que Huawei commercialise ses technologies et services mais pas les données de ses clients, même s’il n’interdit évidemment pas ces derniers à le faire.

Enterprise Intelligence pour des services spécifiques et généraux

Guo Ping a ensuite passé le relais à Zheng Yelai. Le président de la division Cloud en a profité pour citer quelques cas clients, notamment douze constructeurs automobiles, Philips et Commercial and Industrial Bank of China, utilisateurs de ses services Cloud.

Lesquels s’étoffent aujourd’hui de la solution Enterprise Intelligence (EI) à la fois générale et spécifique, selon le manager. Mais elle accorde de la place à l’intelligence artificielle, notamment le machine learning. La plateforme modulable permet d’aborder à la fois des fonctions vocales globales par API (reconnaissance vocale ou visuelle, requête par langage naturel…) mais aussi des scénarios spécifiques liées à l’intelligence artificielle, le cloud, l’IoT et des approches de type plateformes de type Heterogeneous Computing (orientées calcul haute performance).

Zheng Yelai a rappelé que les Clouds publics et privés de Huawei partagent une architecture unifiée qui permet aux entreprises de déployer leurs services sur des plateformes publiques ou privées et supporte les services de migration et d’expansion.

En outre, Huawei prévient les risques d’enfermement auprès d’un seul fournisseur en proposant des solutions de Cloud hybride s’ouvrant aux Cloud publics de Microsoft Azure, AWS, etc.

« La combinaison du Cloud Huawei et de EI rend le Cloud plus intelligent et contribuera à créer une plus grande valeur de l’industrie avec de nouveaux progrès technologique », a conclu Zheng Yelai.


Lire également
Orange : le Cloud signé Huawei débarque en France
Le marché des infrastructures Cloud progresse ; Cisco et Huawei en profitent
Huawei met de l’Internet des objets dans la logistique de DHL

Crédit photo : Huawei

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur