Quantcast
PME : mesurez-vous aux plus grands !

HPE démocratise les systèmes hyperconvergés

shutterstock_163525484

Nés pour répondre aux besoins de puissance et de montée en charge des géants du web, les systèmes hyperconvergés sont aujourd’hui accessibles à toutes les entreprises, le grand compte qui veut constituer son Cloud interne comme l’entreprise de taille moyenne à la recherche d’une infrastructure informatique virtualisée tout-en-un.

Les infrastructures hyperconvergées ont le vent en poupe. Inventée par les géants du web, l’approche qui consiste à empiler à l’infini des briques d’infrastructure standardisées offrant à la fois une puissance de calcul, des ressources de stockage et réseau, séduit de plus en plus de grands comptes.

Dans cette approche, il suffit d’ajouter de nouveaux boitiers pour immédiatement bénéficier d’une puissance de calcul et d’espaces de stockage supplémentaires. Avec des équipements standardisés et préinstallés chez le constructeur, le responsable informatique peut déployer des machines virtuelles quelques minutes seulement après avoir installé le nouveau matériel et une entreprise peut ainsi bénéficier d’une souplesse proche de celle apportée par le Cloud sans ses contraintes, notamment sans devoir externaliser ses données.

« Les systèmes hyperconvergés apportent une grande flexibilité aux entreprises. On peut démarrer avec un boîtier équipé de deux à quatre serveurs avec chacun six disques, puis accroitre la puissance disponible en ajoutant une deuxième appliance, une troisième, etc. explique Christian Laporte, responsable du Marketing Produits auprès de la Storage Division d’HPE. La montée en charge est linéaire et totalement prédictible. »

Une appliance opérationnelle en 15 minutes seulement

La nouvelle tendance, c’est que cette approche ne s’applique plus seulement dans les datacenters des grandes entreprises, mais aussi dans des structures plus petites. L’arrivée de solutions totalement packagées et prêtes à l’emploi comme l’Hyper Converged 250 System d’HPE ouvre de nouveaux horizons à bien des responsables informatiques : « Il s’agit d’une solution totalement préinstallée qui intègre serveur, stockage et hyperviseur vSphere de VMware ou Hyper-V de Microsoft, précise Christian Laporte. À partir du moment de la livraison de l’équipement, en 15 minutes les premières machines virtuelles peuvent être lancées. »

La solution permet de « commencer petit » avec 2 serveurs dans un boîtier 2U, puis de monter en charge en mode « scale out », c’est-à-dire tout simplement en ajoutant des serveurs et/ou des boitiers similaires. Cette mise en place rapide de nouveaux boitiers en fait aussi la solution idéale pour des déploiements sur des sites disposant d’une équipe informatique réduite.

Enfin, si un responsable informatique préfère l’approche « sur mesure » à l’appliance prête à l’emploi, HPE propose sa solution de stockage défini par logiciel StoreVirtual VSA. Celle-ci transforme en système hyperconvergé n’importe quel serveur Proliant assemblé en usine selon la configuration précise souhaitée par l’entreprise. Cette solution à la carte est parfaitement adaptée aux déploiements sur des petits sites distants comme l’évoque Christian Laporte : « Une banque française a fait ce choix pour déployer sur ses sites administratifs régionaux, de même qu’un armateur a fait le choix de doter ses tankers d’un cluster de deux serveurs, car très disponible et facilement administrable à distance. »

Le système hyperconvergé, meilleur allié du VDI

Si les infrastructures hyperconvergées ont démontré leur pertinence chez les géants du web pour délivrer des services web auprès de millions d’utilisateurs, un autre usage est en train de se développer pour ce type de machines, la virtualisation des postes clients.

Puisqu’un système hyperconvergé apporte à la fois de la puissance machine et des capacités de stockage, il constitue une solution particulièrement bien adaptée à l’hébergement de machines virtuelles de postes clients. Le VDI peut poser un problème aigu à la fois au niveau de la puissance de traitement et de l’engorgement des baies de stockage. Des dizaines ou des centaines d’utilisateurs supplémentaires accédant au même moment aux ressources ont tendance à créer des goulets d’engorgement qui dégradent fortement l’expérience utilisateur. Avec son approche modulaire, ultra-répartie, l’infrastructure hyperconvergée est idéale pour supporter ce type de charge nécessitant une évolutivité linéaire en performance et en capacité.