Quantcast
PME : mesurez-vous aux plus grands !

Intel œuvre en faveur de la fin des mots de passe

shutterstock_373983364

En matière de sécurité informatique, les PME ont un besoin de transparence, voire de simplification. Dans leur 6e génération d’architecture, Intel et Intel Security ont mis en place des solutions qui répondent à cette attente.

La sécurité est une question de synergies. Synergies entre Intel et sa filiale Intel Security, et synergies dans le monde actuel : objets connectés, Cloud Computing, Big Data, etc. C’est pourquoi, dans sa 6e génération d’architecture, Intel a travaillé sur l’apparition fonctionnalités qui permettent d’améliorer la sécurité générale, mais aussi de simplifier leur usage.

La plupart des PME ne peuvent en effet pas perdre de temps sur des questions de sécurité. Elles n’ont parfois pas non plus les compétences internes nécessaires. C’est donc dans un souci de transparence qu’Intel a envisagé dans sa nouvelle architecture deux nouveaux éléments.

Le premier répond au besoin de disparition des mots de passe. « En interrogeant nos clients, nous nous sommes rendu compte que le mot de passe est quelque chose de très contraignant. Une personne peut imaginer en moyenne dix à douze mots de passe différents, mais par lassitude, elle finira par n’en sélectionner que deux ou trois, qui serviront à différents usages », explique Erwan Montaux, directeur des ventes Entreprise, Intel Europe de l’Ouest.

Alliance entre logiciel et matériel

La solution proposée ? RealSense, une technologie hardware de caméra embarquée, exploitée notamment dans le nouveau Windows 10 et la fonctionnalité Windows Hello. « L’idée de départ est simple : identifier l’utilisateur à travers autre chose que son mot de passe. La camera RealSense permet la reconnaissance faciale de haut niveau, en prenant en compte des paramètres de profondeur, de hauteur et d’interstice entre les pommettes, les yeux, la bouche, le nez par exemple », décrit Erwan Montaux.

RealSense est un premier facteur de reconnaissance de l’utilisateur. Libre à ce dernier d’ajouter d’autres critères d’identification : empreintes digitales, reconnaissance vocale, code PIN, etc. À cet ensemble vient se greffer une deuxième technologie de produit, baptisée True Key. Cette application synchronise la reconnaissance de l’utilisateur avec tous les identifiants et mots de passe des applications qu’il emploie au quotidien. « Au lieu de mémoriser l’ensemble de ses identifiants, l’utilisateur bénéficiera d’une connexion automatisée. C’est ce qu’on appelle la ‘no password strategy’ : l’utilisateur devient le mot de passe », souligne notre interlocuteur.

Une autre particularité quant à la sécurité intégrée au sein des processeurs Intel Core de 6e génération réside dans la création d’un « sanctuaire » de protection des données. Erwan Montaux explique cette démarche : « Tout type de logiciel reste à un moment potentiellement vulnérable. L’objectif a donc été de concevoir un espace sanctuarisé, inaccessible depuis la couche logicielle et dans lequel on pourrait stocker des données à un très haut niveau de sécurité. L’espace SGX (Software Guard Extension) est un coffre-fort, accessible uniquement avec un niveau de privilèges élevé. Il ne peut pas être modifié à tout moment par un élément extérieur. » Les outils de chiffrement, par exemple, peuvent être stockés dans cet espace SGX. Personne ne pourra alors les modifier, les interpréter ou les lire.

Les PME accèdent ainsi à des solutions nativement configurées. Le gage de sécurité est maximum et elles peuvent se concentrer sur leur cœur de métier. Même quand il s’agit de questions de mobilité : l’amélioration des performances globales de cette 6e génération de processeurs permet d’augmenter l’interaction avec les outils de sécurité, et un usage facilité pour l’utilisateur. Une solution idéale pour plus de collaboration et de créativité en toute sécurité.