Quantcast
PME : mesurez-vous aux plus grands !

Le Cloud comme moteur de transformation IT

Côté fournisseur, le Cloud mutualise les coûts. Côté client, il facilite profondément l’accès aux applications et à toutes les ressources informatiques. Les PME peuvent désormais accéder aux mêmes outils que les grands groupes.

Environ 1700 cabinets d’experts-comptables utilisateurs de solutions logicielles de l’éditeur Cegid sont passés sur le Cloud. Plus de doute, la transformation numérique n’est plus réservée aux grands groupes. Les PME et les entreprises moyennes se doivent d’adopter la même démarche pour des raisons réglementaires comme économiques et, à terme, pour des raisons de survie. « La tendance à la digitalisation des entreprises s’avère très utile pour fluidifier les processus de gestion des entreprises », justifie Pascal Grémiaux, dirigeant de l’éditeur Eurecia.

Du SaaS pour toutes les entreprises

Jusqu’à présent, les investissements nécessaires réservaient ou limitaient l’accès à tous ces outils. Le Cloud sous toutes ses formes contourne ce frein budgétaire. Et ce, d’abord avec le SaaS, Software as a Service. Les logiciels en ligne évitent à l’entreprise utilisatrice de recruter des spécialistes. Le processus d’installation devient aisé, voire nul, et l’administration est déportée. Autre caractéristique, les modes de commercialisation des éditeurs logiciels pour le SaaS permettent de basculer les budgets d’investissements vers l’exploitation. Encore plus important, au-delà des seules considérations financières, la disponibilité d’une offre logicielle en mode SaaS impacte le fonctionnement de toutes les organisations. « L’essor croissant de ces solutions est lié à l’accessibilité des outils du marché et à leur modèle de délivrance, notamment en mode SaaS » confirme Pascal Grémiaux.

L’offre, en constante évolution, s’étend à tous les secteurs d’activité et à tous les métiers. Tous les services sont concernés. Si les solutions de relation client en ligne sont déjà utilisées depuis des années, des outils comme la comptabilité sont en voie de généralisation. Plus récemment, des services logiciels pour les ressources humaines, pour le recrutement, pour la détection des talents, etc. ont émergé. Des solutions qui trouvent apparemment preneurs. D’après le cabinet d’études Markess, le marché des solutions RH en SaaS a connu une croissance de 24 % entre 2013 et 2014.

Infrastructure en ligne

La SaaS n’est pas la seule forme de Cloud. De nombreux fournisseurs proposent des solutions de stockage, mais aussi de sauvegarde, de synchronisation… Des offres qui embarquent tous les avantages liés au Cloud. Avec en plus un mode de tarification particulièrement bien adapté aux entreprises : une facturation à la consommation. Et qui permet également de faire face à des pics d’activité occasionnels sans investissement préalable.

L’adoption de ces solutions impacte bien sûr le fonctionnement de l’informatique interne des entreprises. Elle décharge l’équipe interne, quand elle existe, d’un certain nombre de tâches, mais lui en apporte d’autres, notamment pour donner une cohérence à l’utilisation de ces nouveaux services. Une démarche inéluctable qui transforme le système d’information. Le constat s’impose, le Cloud n’est plus une option.