Hulu adopte le format vidéo AV1 de l’Alliance for Open Media

Editeurs de logicielsProjets

Le codec vidéo AV1 de l’AOMedia gagne un nouveau partisan, Hulu. Le troisième acteur américain en taille du marché de la vidéo à la demande par Internet.

Hulu rejoint aujourd’hui l’Alliance for Open Media. Et met ainsi un clou de plus dans le cercueil du H.265, en lui préférant le code de compression vidéo AV1, utilisable sans versement de royalties.

« Le codec vidéo AOMedia AV1, la première norme de compression vidéo de l’alliance, s’efforce d’offrir une efficacité de compression améliorée par rapport aux normes actuelles HEVC/H.265 et VP9, en plus de proposer à l’industrie une solution vidéo interopérable, open source et sans royalties », résume Tian Lim, CTO de Hulu.

L’annonce est d’importance, car les trois principaux acteurs du monde de la vidéo à la demande par Internet sont maintenant membres d’AOMedia. À savoir – et dans l’ordre du Top3 – Netflix, Amazon et Hulu.

De nombreux acteurs soutiennent l’alliance

Lancée en 2015, l’Alliance for Open Media regroupe des acteurs influents, comme Adobe, la BBC, Cisco, Google ou encore Microsoft. Mais aussi : des concepteurs de processeurs, dont AMD, ARM, Broadcom et Intel ; les fournisseurs de contenu Amazon, Hulu et Netflix ; et même des acteurs du monde Open Source, comme Mozilla et VideoLan.

En toute logique, le support de l’AV1 devrait être proposé en standard au sein des navigateurs web de Google (Chrome), Microsoft (Edge) et Mozilla (Firefox). De quoi assurer le succès de cette offre.

À lire aussi :
Area 120 surfe sur le succès de YouTube pour proposer des vidéos en mode social
1 milliard d’heures de vidéos vues chaque jour sur YouTube
Twitter livre une archive des vidéos Vine


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur