Iaas qui rit, outsourcing qui pleure

CloudDSIExternalisationIAASProjets
2 90 Donnez votre avis

En Europe, l’outsourcing traditionnel patine, tandis que les contrats de Saas et surtout de Iaas se multiplient. Et encore : les entreprises de l’UE ont recours au Cloud environ deux fois moins que leurs homologues aux Etats-Unis.

Selon ISG, une société de conseil spécialiste de l’outsourcing, le marché du As-a-service pesait 600 millions d’euros en Europe au cours du second trimestre 2016. Soit une progression de 38% sur un an. La tendance est beaucoup moins florissante pour l’outsourcing : ISG, qui répertorie trimestre après trimestre les contrats d’externalisation de plus de 4 millions d’euros en valeur annuelle, précise que cette activité, incluant l’infogérance et le BPO (business process outsourcing ou externalisation des processus d’affaires), a reculé de 28 % en un an. « Sa valeur annuelle la plus basse en sept ans », explique la société de conseil qui, pour la première fois, inclut les contrats Saas dans son baromètre.

ISG H1 2016
Le marché semestre par semestre (les chiffres sont ici exprimés en dollars).

Sur les six premiers mois de l’année, les contrats d’outsourcing et de Saas signés en Europe pèsent 4,9 milliards d’euros (en valeur annuelle), soit le même niveau qu’en 2015. Mais cette stabilité ne provient que de la progression du Cloud (+ 38 % sur un an), l’amenant à son plus haut niveau historique. Cette croissance est en particulier portée par l’explosion du Iaas (l’infrastructure sous forme de service), qui bondit de 63 % en un an. La progression du Saas est plus modeste (+ 9 %).

Le Cloud : un tiers du marché

Pour autant, le marché du Cloud demeure encore assez peu développé en Europe : ensemble, les contrats Iaas et Saas y représentent 1,2 milliard d’euros sur le premier semestre, contre 4,3 milliards pour les contrats d’outsourcing classiques. Le Cloud pèse donc 21 % du total. Au niveau mondial, il représente un tiers du total (contre environ 20 % au premier semestre 2014 et 25 % en 2015). Et on frôle même les 40 % pour la zone des Amériques, selon le baromètre ISG.

Cette transition vers le Saas pèse évidemment sur les activités d’outsourcing traditionnelles. En léger recul au premier semestre au niveau mondial, celles-ci se contractent franchement en Europe. Même si la France fait exception à cette tendance (+ 14 % sur un an), du fait de la signature de plusieurs contrats significatifs. Lyonel Roüast, le président d’ISG en Europe, explique que la situation sur le Vieux Continent découle notamment de l’effet de « facteurs macroéconomiques » handicapant l’Union européenne.

A lire aussi :

Lyonel Rouast, ISG : « Avec le Cloud, l’intégration devient le chantier phare pour la DSI »

Le Cloud moins cher que la DSI… seulement dans certains cas

Superpuissance de l’outsourcing, l’Inde contrôle 56 % du marché mondial

Crédit photo : Aila Images / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur